Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Sardaigne
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
13-25 MAI 2018 — Bienvenue en Sardaigne! Cette île, proche de la Corse et à une heure dix d'avion de Genève seulement, est un véritable petit paradis... Sa superficie de 24 090 km² offre des paysages variés à souhait, des plages magnifiques qui n'ont rien à envier à celles des Baléares ou des Canaries, et possède une flore exceptionnelle. Je viens d'en faire le tour, sur 12 jours. 1550 kilomètres, 6 étapes (Dorgali, Villasimius, Alghero, Oristano, Sant'Antonio di Gallura, La Maddalena) pour terminer par cette très belle île du nord... J'ajouterai des photos petit à petit. Suivez le guide!
N.B.: il y a dans les commentaires, parfois, des liens vers des images plus grandes ou des panoramas...



Dorgali
DORGALI
Dorgali est une commune de la province de Nuoro, à environ 90 km au sud d'Olbia. Cette ville ne présente pas d'intérêt particulier, mais par contre, 10 km plus loin on peut découvrir le très joli port de Cala Gonone, d'où il est possible de faire de petites croisières en bateau, notamment vers la très belle – et célèbre – plage de Cala Luna... Coordonnées GPS: 40.287660, 9.592945 - D90
© Photo: Laurent Francini

Cala Gonone
CALA GONONE
Là où le marbre calcaire de Monte Bardia, recouvert de végétation et de grands chênes méditerranéens, descend doucement vers la mer, se trouve le petit village de Gonone. Situé sur la côte orientale de la Sardaigne, au centre du golfe d'Orosei, dans la commune de Dorgali en province de Nuoro, il est aujourd'hui devenu l'une des stations balnéaires les plus importantes de la zone. Les magnifiques plages qui l'entourent, les excursions sur les massifs rocheux et encore les grottes de Bue Marino ou la très belle plage de Cala Luna en ont fait une destination touristique attirante. Coordonnées GPS: 40.297412, 9.635767 - D90 - Voir en grand ICI
© Photo: Laurent Francini

Cala Gonone port
CALA GONONE - LE PORT
Ce joli petit port de tourisme vous permettra d'embarquer pour Cala Luna, que vous atteindrez en 35 minutes environ. Le paysage sur les falaises semées de grottes est fascinant. Coordonnées GPS: 40.283406, 9.638244 - D90
© Photo: Laurent Francini

Cala Luna
CALA LUNA
Une des merveilles du golf d’Orosei, ainsi que le symbole de la côte est de la Sardaigne. Cala Luna se trouve à mi-chemin entre les territoires de Baunei et de Dorgali et est caractérisée par l’embouchure du torrent Codula di Luna. La baie est protégée par des parois de roche très raides qui l’encadrent et ponctuée de grandes grottes naturelles ombragées qui offrent un abri du soleil durant les mois les plus chauds. La plage dorée au centre de la baie s’abîme dans une mer bleue et cristalline. Elle est particulièrement appréciée par ceux qui pratiquent la pêche sous-marine ou simplement désirent s’immerger dans ses eaux. La plage est accessible par la mer en bateau, même avec des embarcations au départ des ports touristiques les plus proches (Cala Gonone, Santa Maria Navarrese et Arbatax). Coordonnées GPS: 40.225295, 9.626127 - D90 - Voir en grand ICI
© Photo: Laurent Francini

Serra Orrios
VILLAGE NURAGIQUE DE SERRA ORRIOS (DORGALI, NUORO)
Ce village sanctuaire était le centre religieux le plus important du Dorgali préhistorique. Il se trouve sur le haut plateau basaltique qui longe la rive gauche du réservoir, sur le fleuve Cedrino. Sa structure urbaine complexe comprend deux temples à mégaron insérés dans des enceintes. Des points d'eau sont présents dans divers endroits à l'intérieur et à l'extérieur du village. La grande enceinte en marge des habitations aurait été consacrée aux fêtes religieuses. Près de 300 personnes peuplaient ce village qui conserve une soixantaine de huttes. Coordonnées GPS: 40.333706, 9.537218 - D90
© Photo: Laurent Francini

Orgosolo
ORGOSOLO (NUORO)
Orgosolo est une commune de la province de Nuoro. La commune est surtout connue pour son abondance de peintures murales, pour la plupart très ancrées à gauche. La ville se situe au cœur de la Barbagia, dans le massif du Supramonte, au pied du mont Lisorgoni (978 mètres) et à proximité de la gorge de Gorroppu. L'altitude moyenne de la commune se situe à 620 mètres et sa superficie s'étend sur 224 km². Photo prise le 14 mai 2018. Coordonnées GPS: 40.205849, 9.354309 - D90
© Photo: Laurent Francini

Orgosolo
ORGOSOLO (NUORO)
Une peinture murale. Photo prise le 14 mai 2018. Coordonnées GPS: 40.205435, 9.354100 - D90
© Photo: Laurent Francini

Arbatax
ARBATAX (NUORO)
Arbatax est un hameau portuaire de la ville de Tortolì dans la province de Nuoro. Il est aussi la troisième localité de la province par le nombre d'habitants, après Lanusei et Tortolì. Son nom dérive d'un mot arabe qui signifie quatorze. Cela est dû aux nombreuses tours de contrôle situées sur la rive, et Arbatax se situe là où est la quatorzième tour, construite lors de l'occupation arabe. Arbatax se trouve sur la côte tyrrhénienne, à cinq kilomètres à l'ouest de Tortolì, au terminus d'un chemin de fer touristique, la ligne Cagliari-Mandas-Arbatax. La plage Rocce Rosse est constituée de porphyre rouge antique, de granite et de filons de roche basique. Photo prise le 16 mai 2018. Coordonnées GPS: 39.939004, 9.708919 - D90
© Photo: Laurent Francini

Cagliari jardins
CAGLIARI - LE JARDIN BOTANIQUE
Créé au milieu du IIXe siècle entre l'amphithéâtre et la villa di Tigellio, le Jardin botanique a été aménagé sur le site de l'Institut de botanique de l'université. Il présente la plus vaste variété de plantes jamais réunies en Sardaigne et les parcours de visite incluent les vestiges archéologiques romains. Prévoyez au moins deux heures pour la visite! Coordonnées GPS: 39.222108, 9.110332 - D90
© Photo: Laurent Francini

Cagliari rue
CAGLIARI - UNE RUE ANIMÉE
Il faudrait bien une bonne journée pour visiter Cagliari... Nous n'avons pas pu disposer de ce temps, mais pendant quelques heures nous avons flâné dans les jolies ruelles adjacentes à la Piazza del Carmine, sous un soleil radieux. Coordonnées GPS: 39.217935, 9.111888 - D90
© Photo: Laurent Francini

Barumini 1
BARUMINI - LE SITE NURAGIQUE SU NURAXI
Su Nuraxi est un site archéologique sur lequel se trouvent les vestiges d'un ensemble de constructions défensives préhistoriques, situé à l'ouest de Barumini dans la province du Sud-Sardaigne. Perché à une altitude de 238 m, il constitue un des sites monumentaux mégalithiques les mieux conservés que l'on puisse trouver en Europe. Considéré unanimement comme le symbole le plus connu de la Sardaigne, ce type de construction cyclopéenne appelé nuraghe est caractérisé par l'érection de tours coniques tronquées formées de mégalithes. Il révèle aussi les débuts précoces d'un développement urbain ainsi que l'inventivité et le savoir-faire d'une communauté insulaire préhistorique méditerranéenne. Coordonnées GPS: 39.705861, 8.991418 - D90
© Photo: Laurent Francini

Barumini 2
BARUMINI
Cette cité nuragique se développe autour d'une grande forteresse entre les XIIIe et VIe siècles av. J.-C. La structure de Su Nuraxi est constituée par une tour centrale à trois étages d'une hauteur de 18,60 m aux salles voûtées en encorbellement, édifiée vers -1100 -1050, et d'un complexe quadrilobé avec tours, cours et une épaisse muraille entourant le quadrilatère (postérieur de 300 années). Dans la seconde moitié du VIIe siècle av. J.-C., les amples bastions défensifs qui relaient les tours furent ultérieurement renforcés. À l'extérieur des murs d'enceinte s'étendait un village composé d'une cinquantaine de cabanes, édifiées à plan circulaire au moyen de gros murs en pierre sèche, aux toits généralement recouverts de branchages. Durant les siècles suivants, le site subit des destructions à l'époque carthaginoise pour être reconstruit différemment avant la conquête de l'île par les Romains, avant d'être délaissé au IIe siècle av. J.-C. Le site archéologique fut entièrement fouillé — entre 1949 et 1956 — sous la direction de l'archéologue Giovanni Lilliu. Les fouilles ont permis de reconstituer les diverses phases de sa construction ainsi que celles du village mitoyen, confirmant la continuité de vie de l'entier complexe jusqu'au Ier siècle av. J.-C., à l'époque romaine. Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco en 1996. Photo prise le même jour et au même endroit que ci-dessus. - D90
© Photo: Laurent Francini

Cabras eglise
CABRAS (PROVINCE D'ORISTANO) - L’ÉGLISE SANTA MARIA ASSUNTA
La petite ville de Cabras n'est pas très spectaculaire mais elle offre un calme et une quiétude tout particuliers. Ses petites rues tranquilles et son joli petit centre-ville, certainement la partie la plus animée, vous donnent parfois l'impression d'être dans la Sardaigne des années 50. Coordonnées GPS: 39.930465, 8.528020 - D90
© Photo: Laurent Francini

Tharros 1
SITE ARCHÉOLOGIQUE DE THARROS - SAN GIOVANNI DI SINIS
Tharros est un port antique punico-romain de la Sardaigne, près de la ville actuelle d'Oristano, sur la péninsule du Sinis. Tharros a été fondée par les Phéniciens près du village nuragique préexistant. Les Phéniciens échangeaient leurs marchandises contre du sel et des matières premières dont était riche la Sardaigne et que la civilisation nuragique utilisait (notamment le bronze). La péninsule du capo San Marco dans le golfe d'Oristano se prêtait particulièrement à la création d'une ville; il s'agit d'un port naturel. Quand les bateaux franchissaient le capo San Marco, le temple dédié à Baal se révélait devant eux. La ville tomba entre les mains des Romains à la suite des guerres puniques. Le temple fut détruit et remplacé par un temple consacré à une divinité romaine. Photo prise le 19 mai 2018. Voir en grand ICI. Coordonnées GPS: 39.873030, 8.440953 - D90
© Photo: Laurent Francini

Tharros 2
THARROS
Les Phéniciens édifiaient leurs villes dans des péninsules fuselées afin que les navires soient à l'abri des vents qui soufflaient de n'importe quel côté. Tharros était une escale commerciale et alla en s'amplifiant avec des échanges commerciaux avec Chypre, l'Egypte, l'Espagne, l'Afrique, le Monde Celtique et d'autres. Photo prise le même jour et au même endroit que ci-dessus. D90
© Photo: Laurent Francini

Tharros tour
THARROS - LA TOUR DE SAN GIOVANNI
Cette tour, d'origine espagnole, domine tout le site archéologique et offre un joli point de vue sur le panorama alentour. Photo prise le même jour et au même endroit que ci-dessus. D90
© Photo: Laurent Francini

Is Arutas sable
PLAGE D'IS ARUTAS (CABRAS)
La plage d'Is Arutas, près de Cabras (Oristano), est très particulière. Le sable est composé de grains ovales très lisses, comparables à du riz! Photo prise le 19 mai 2018. Coordonnées GPS: 39.952351, 8.401792 - D90/60 mm Micro Nikkor
© Photo: Laurent Francini

Porto Conte
PORTO CONTE (ALGHERO)
A une dizaine de km à l'ouest d'Alghero, c'est l'une des plus belles baies de Sardaigne, inscrite dans la vaste zone protégée de 5000 hectares du Parco Naturale Regionale di Porto Conte. A environ 1 km avant la Torre Nuova (XVIIe siècle, ci-dessus), on trouve le point de départ d'un petit sentier de randonnée pédestre à travers le maquis et menant à la pointe de la presqu'île, avec un superbe panorama à la clé. Photo prise depuis l'hôtel Corte Rosada. Coordonnées GPS: 40.597401, 8.218812 - D90
© Photo: Laurent Francini

Alghero
ALGHERO (SASSARI)
Alghero est une ville située sur la côte nord-ouest de la Sardaigne. Entourée de fortifications anciennes, elle est réputée pour son vieux centre aux rues pavées. Elle comprend plusieurs bâtiments à l'architecture gothique catalane, notamment la Cattedrale di Santa Maria, au clocher imposant, le Palazzo Guillot et la Chiesa di San Francesco, une église du XIVe siècle. La Chiesa di San Michele, non loin de là, arbore un dôme aux tuiles colorées. Le Museo del Corallo di Alghero propose des expositions de coraux rouges. Coordonnées GPS: 40.561434, 8.315257 - D90
© Photo: Laurent Francini

Alghero canons
ALGHERO (SASSARI) - LES REMPARTS
Alghero est l'une des seules villes italiennes à avoir gardé environ 70% de ses fortifications (il manque la partie qui va du Fort de la Maddalena à la Tour de l'Esperò Rejal). Récemment restaurés, les tours et le mur offrent une promenade sur la côte qui continue avec un chemin construit pendant les années 1950, et qui va de la plage de Bosa au port d'Alghero, où il rejoint la rambla. Les bastions qui défendent la vieille ville sont de l'époque catalano-aragonaise; partant de la piazza de Sulis, ils portent tous des noms de célèbres explorateurs: Marco Polo, Pigafetta, Magellan, Maddalena... Il y a plusieurs portes et tours à partir de la piazza di Porta Terre: Torre di Porta Terra ou degli Ebrei, construite grâce aux contributions de l'importante communauté juive, Torre di San Giovanni, Torre del 'Esperó Reial ou dello Sperone, di San Giacomo ou dei cani («des chiens», parce qu'elle servait autrefois de fourrière), della Campana, della Polveriera, di Sant'Elena, di Garibaldi ou della Maddalena, où se trouve le fort de la Maddalena, aujourd'hui en ruines. Au port se trouve une petite tour qui servait à saluer et à protéger les marins qui partaient, la tour della Madonnina («petite Madone»), où l'on prie encore pour une bonne prise et du beau temps. Il existe plusieurs autres tours à Alghero, dont del Lazzaretto, Nuova, del Bulo, Pegna, del Porticciolo, et de Bantini Sale à Porto Ferro. Il n'y a pas que des fortifications catalanes; pendant la Seconde Guerre mondiale furent construits plusieurs forts et fortifications à Alghero et dans toute la Sardaigne. Beaucoup furent utilisés comme habitations temporaires; certains le sont encore, provoquant des tensions avec les bases de l'Otan proches. Plusieurs sont encore visitables. Coordonnées GPS: 40.559873, 8.311041 - D90
© Photo: Laurent Francini

Aldiola
SANT’ANTONIO DI GALLURA (OLBIA-TIEMPO)
Vue sur le lac Liscia, depuis l'hôtel Aldiola Country Resort. Situé dans un endroit sauvage et spectaculairement bien conservé, ce petit village tranquille est un point de départ idéal pour visiter les sites nuragiques d'Arzachena. Coordonnées GPS: 41.013598, 9.286485 - D90
© Photo: Laurent Francini

Arzachena tombe des geants
TOMBE DES GÉANTS - CODDU VECCHIU (ARZACHENA)
Les tombes des géants (tumbas de sos gigantes) sont des monuments funèbres constitués de sépultures collectives appartenant à la culture nuragique présentes en Sardaigne. Comme les nuraghes, ces constructions mégalithiques particulières ne trouvent aucune équivalence en Europe continentale et sont construites dans une forme particulière à plan rectangulaire avec abside, édifiées à l'aide de plaques en pierre de grandes dimensions plantées «à couteau» dans le sol. Ces tombeaux consistent essentiellement en une chambre funéraire d'une longueur entre 20 m et 30 m et d'une hauteur de 2 à 3 m. À l'origine, la structure entière était recouverte d'un tumulus ressemblant à une coque de bateau renversée. La partie frontale de la structure est délimitée par une sorte de demi-cercle comme pour symboliser les cornes d'un taureau et dans les tombes plus anciennes, au centre du demi-cercle se trouvait une stèle dont la hauteur pouvait atteindre 4 m, finement sculptée. Le tombeau possède une petite ouverture à sa base qui était probablement fermée à l'aide d'un gros bloc en pierre et qui donnait accès à la tombe. La croyance de l'époque était basée sur le taureau et la déesse mater qui étaient censés s'accoupler afin de donner vie aux défunts dans l'au-delà. Un bétyle était placé à proximité de l'entrée, afin de symboliser les dieux et les aïeux veillant sur les morts. Coordonnées GPS: 41.050200, 9.355924 - D90
© Photo: Laurent Francini

Prisgionia Arzachena
NURAGHE LA PRISGIONIA (ARZACHENA)
Le Nuraghe La Prisgiona ou La Prisciona se situe à 158 m d'altitude sur le territoire de la commune d'Arzachena dans la province de Sassari, en Sardaigne. Le nuraghe est composé d'une tour principale et d'un bastion de deux tours mineures bordées d'une grande cour. L'ensemble est entouré d'un mur d'enceinte à trois tours, dont peu de traces subsistent. Dans l'espace entre le bastion et la tour centrale se trouve un puits. La tour centrale mesure encore plus de 4 mètres de haut pour un diamètre de 6,5 m. Dans celle-ci et dans le puits, des tessons de céramique, des bracelets et des arêtes de poisson ont été trouvés, ce qui suggère un usage sacré. Aux abords du nuraghe se trouvent les traces d'un village d'une dizaine d'abris. Suite à l'effondrement de diverses structures, en 2008 des travaux de restauration ont été effectués sur le site. Coordonnées GPS: 41.047813, 9.362477 - D90
© Photo: Laurent Francini

La Maddalena 1
LA MADDALENA (OLBIA-TIEMPO)
La Maddalena est un archipel et une commune de la province de Sassari. La commune accueille le parc national de l'archipel de La Maddalena. L’archipel compte sept îles principales (La Maddalena proprement dite, Caprera, Spargi, Santo Stefano, Budelli, Santa Maria, Razzoli) et d'autres îlots mineurs. La Maddalena se trouve dans la région historique de Gallura. En 1803 l'amiral Horatio Nelson, au cours de sa campagne en Méditerranée visant à assurer le blocus de Toulon, fit relâcher son escadre dans la Rada di Mezzo Schifo, une baie de la côte sarde couverte au nord par l'archipel de La Maddalena. En 1887, le rôle de La Maddalena est officialisé comme fort militaire et une base navale est utilisée par les forces armées italiennes. En 1943, Benito Mussolini y est brièvement prisonnier. De 1973 à janvier 2008, une base navale utilisée pour le support des sous-marins de l'United States Navy était ouverte sur l'île de Santo Stefano. Le peuplement de La Maddalena est en majorité issue d'une immigration corse remontant aux XVIIe et XVIIIe siècles. Aussi le dialecte qui y est parlé est-il une forme de gallurese très proche des variantes méridionales de la langue corse, telles qu'elles sont parlées de l'autre côté des Bouches de Bonifacio. Photo prise depuis le ferry venant de Palau, en face. Coordonnées GPS: 41.211821, 9.407514 - D90
© Photo: Laurent Francini

La Maddalena ferry
FERRY POUR LA MADDALENA
Vous traverserez en 35 minutes depuis Palau, tout au nord de l'île. La traversée est courte mais superbe, avec l'eau bleue de la mer Thyrrénienne et, au loin, l'île de la Maddalena qui vous attend... Coordonnées GPS: 41.200964, 9.395251 - D90
© Photo: Laurent Francini

Bassa Trinita
PLAGE DE BASSA TRINITA - LA MADDALENA
Située sur la côte ouest de la Maddalena, cette plage est très fréquentée en été par les plaisanciers. Les collines rocheuses couvertes de maquis descendent jusqu'à cette petite plage de sable où la nature a éparpillé quelques gros rochers granitiques. On peut y faire une très jolie promenade le long du littoral, sur un sentier aménagé. Coordonnées GPS: 41.246304, 9.402167 - D90
© Photo: Laurent Francini

Porto Massimo
PORTO MASSIMO - LA MADDALENA
Porto Massimo est un très joli petit port situé au nord de l’île de la Maddalena, dans une baie appelée Porto Longo, qui offre un abri aux bateaux de luxe. Coordonnées GPS: 41.259236, 9.428612 - D90/60 mm Micro Nikkor
© Photo: Laurent Francini

La Maddalena port retour
LA MADDALENA - RETOUR AVEC LE FERRY
Douze jours de vacances superbes se terminent, et il faut rentrer. Le ferry nous ramène à Palau, et nous prenons la route en direction d'Olbia pour reprendre l'avion. Au revoir la Sardaigne... Coordonnées GPS: 41.211807, 9.408093 - D90
© Photo: Laurent Francini