Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Coccinella septempunctata
Coccinella septempunctata
COCCINELLE À SEPT POINTS
Il existe de nombreux coccinellidés, parfois difficiles à identifier, certaines espèces ayant en outre de nombreuses variantes de coloration, comme Adalia bipunctata. Ils sont généralement de forme arrondie, parfois un peu allongée, avec la tête enfoncée sous le pronotum (thorax), et leur coloration est presque toujours vive avec des points ou des taches. La coccinelle à 7 points est assez petite (6 à 8 mm), ronde, bombée, avec de courtes pattes et de courtes antennes. Ses élytres rouge orangé présentent chacun 6 points noirs, le septième étant à cheval sur les 2 élytres. Le pronotum est noir avec deux taches blanches. La coccinelle à 7 points est très commune, souvent abondante, avec parfois même des proliférations massives. On la rencontre de mars à octobre, dans l’Europe entière. Elle se déplace activement en marchant, et s’envole lorsqu’elle atteint un sommet. Lorsqu’elles sont inquiétées, ces coccinelles émettent une odeur désagréable grâce à des glandes répugnatoires. Les coccinelles à 7 points se nourrissent de pucerons dès leur stade larvaire. Ces larves sont aptères, gris-bleuté avec des points noirs et des taches jaunes. elles peuvent consommer chacune environ 600 pucerons pendant les 4 semaines de leur vie larvaire. La femelle dépose ses œufs sous les feuilles, elle peut en pondre environ 400. Il y a deux générations successives par an. Les adultes hivernent, parfois dans les habitations (source: quelestcetanimal.com). Photo prise le 24 juin 2011 dans les Teppes de la Repentance, sur la commune de Viry (74). D90/VR 105 Macro
Photo: Laurent Francini