Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Tettigonia viridissima
Tettigonia viridissima
GRANDE SAUTERELLE VERTE
Tettigonia viridissima, la grande sauterelle verte, est une espèce d'insectes orthoptères ensifères de la famille des Tettigoniidae. Ces sauterelles se reconnaissent à leurs très longues et fines antennes qui peuvent parfois atteindre jusqu’à trois fois la longueur du corps, ce qui les différencie des criquets, qui sont toujours porteurs d'antennes courtes et articulées. Les mâles mesurent de 28 à 36 mm de long, les femelles de 32 à 42 mm. Ailes comprises, leur taille atteint 6 cm pour une envergure de dix. La morphologie des deux sexes est très comparable, mais la femelle est dotée d'une tarière, organe de ponte, également dénommé ovipositeur ou oviscapte qui peut mesurer de 23 à 32 millimètres, ce qui vaut à la femelle le surnom de «sauterelle à sabre» (attribué aussi à d'autres espèces dont la femelle est munie du même appendice); le «sabre» atteint l'extrémité des élytres et est légèrement courbé vers le bas. L'insecte est le plus souvent entièrement vert (mais il existe des spécimens complètement jaunâtres, ou à jambes jaunes). Cette espèce se rencontre de l'Europe à la Mongolie. C'est la plus grande sauterelle que l'on peut voir presque partout en France, où elle était autrefois très courante. Elle a fortement régressé ou disparu des zones d'agriculture intensive, surtout dans la partie nord du pays et au-delà des frontières, mais est toujours bien présente dans les lieux incultes enherbés ou buissonnants, même le long des autoroutes. Les puissantes stridulations des mâles, émises dès juillet par temps assez chaud, sont caractéristiques (source: Wikipedia). Photo prise le 17 août 2014 le long d'un chemin au plateau de Retord (Ain). Coordonnées GPS: 46.112593, 5.726151 - D90
Photo: Laurent Francini