Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Amanita vaginata - COMESTIBLE
Amanita vaginata
AMANITE VAGINÉE
Pour le débutant, le mot «amanite» signifique danger. Comme nous l'avons déjà vu, ce genre comprend le pire et le meilleur! Le champignon ci-dessus faisait il y a peu encore partie du genre Amanitopsis, qui veut dire «ressemblant à une amanite». Il a rejoint la genre Amanita, qui comprend désormais également les amanites dépourvues d'anneau comme celle-ci. L'amanite vaginée possède un chapeau gris-beige strié à la marge, comme toutes ses consœurs. Sa volve, engainante, lui donne son nom de vaginata. Comestible délicat, à condition de la ramasser dans d'excellentes conditions et, surtout, d'arriver à la transporter sans la casser, tant elle est fragile et délicate. Attention cependant, cueillir des amanites en vue de les consommer demande un peu d'expérience et d'attention! D'autant plus que certaines, ayant eu l'anneau mangé par une limace par exemple, peuvent ressembler fortement aux vaginées... Photo prise le 9 septembre 2009 dans le bois de Massy, sur la commune de Minzier (74).
Photo: Laurent Francini

Amanita vaginata
Très souvent, le voile général laisse des plaques blanchâtres plus ou moins grandes sur le chapeau. La volve est ici enterrée, le débutant prendra soin de la déterrer soigneusement afin de valider sa détermination! Photo prise le 14 juillet 2011 dans une forêt d'épicéas au plateau de Retord (01). D90/VR 105 Macro
Photo: Laurent Francini