Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Phallus impudicus - SANS VALEUR
Image
SATYRE PUANT
Ce bien curieux champignon se rencontre de temps à autre dans des milieux assez divers mais principalement dans les taillis. Sa silhouette évocatrice, son odeur pestilentielle et son aspect particulier font que l'on peut le reconnaître sans aucun risque d'erreur. Au départ, il se présente sous la forme d'un œuf plus ou moins enterré, d'où émergera bientôt un pied creux coiffé d'un chapeau conique recouvert d'une substance verte très visqueuse appelée «gléba». Cette gléba est absente sur la photo ci-dessus, probablement complètement absorbée par les mouches, attirées par l'odeur, et qui vont disséminer plus loin cette substance qui renferme les spores du champignon. Photo prise le 23 juin 2007 sur un talus, au bord d'un chemin dans une forêt proche de Boisinges (74).
Photo: Laurent Francini


L'œuf est caractéristique lui aussi, la partie centrale, blanche, est paraît-il comestible et posséderait une saveur de radis. La partie externe, fortement gélatineuse, est le voile général qui persistera sous forme de volve basale. On distingue très bien sur cette photo la «gléba», partie vert foncé. Photo prise le 12 juin 2004 dans une forêt mixte non loin de Lamure-sur-Azergues (69).
Photo: Laurent Francini

Phallus impudicus
Photo prise le 25 septembre 2011 dans une forêt mixte (épicéas et hêtres) non loin de la tourbière du Salève dite «de Favre». On voit le jeune champignon émerger de son «œuf» gélatineux, tandis que le chapeau, tout couvert de la gléba verte (qui contient les spores), attire les mouches par dizaines. D90/VR 105 Macro
Photo: Laurent Francini