Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Agaricus xanthodermus Genev.
Agaricus xanthodermus
Ce «rosé des prés», très probablement responsable de confusions parmi la population de ramasseurs de «rosés», se signale par plusieurs caractères marquants qu'il suffit de contrôler avant une éventuelle cueillette: base du pied et bord du chapeau fortement jaunissants au toucher, odeur désagréable de phénol ou d'encre, silhouette du chapeau un peu trapézoïdale. Il vient sensiblement aux mêmes endroits que les agarics comestibles (campestris ou arvensis par exemple). Il existe des espèces très proches de celui-ci, et des formes intermédiaires avec Agaricus meleagris, à chapeau gris tesselé. Les exemplaires ci-dessus s'inscrivent, à cause de leur chapeau montrant des plaques et des mèches grisâtres, probablement entre le type et meleagris. Photo prise le 15 novembre 2009 sur un talus, sous frênes, à Pommier-de-Beaurepaire (Isère). Une centaine d'exemplaires au moins croissaient sur une surface de 4 mètres carrés.
Photo: Laurent Francini

Agaricus xanthodermus
Un détail du bord du chapeau montrant le jaunissement intense au toucher. Photo prise sur un des exemplaires ci-dessus. A noter qu'en 2011, je suis retourné sur le site et les champignons étaient aussi présents.
Photo: Laurent Francini