Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Hygrophoropsis morganii (Quélet) Singer = H. rufescens = H. olida
Hygrophoropsis morganii
Ce joli et discret petit champignon, qui peut facilement passer sur le terrain pour un Clitocybe gibba un peu foncé, possède un chapeau de 1,5 à 4 cm de diamètre, convexe au début, puis étalé et déprimé. Surface piléique sèche, fibrilleuse-feutrée, rose saumon au début puis saumon-beige avec l'âge. La marge devient ondulée et lobée avec l'âge, la chair est mince, blanchâtre à brunâtre, à odeur suave et spéciale dite «de bonbon anglais», saveur douce. Lames longuement décurrentes, étroites, serrées, fourchues, d'abord blanchâtres à crème puis plus ou moins saumonées avec l'âge. Stipe de 1,5-4 cm de long et 2-6 mm de diamètre, égal ou atténué vers la base, parfois comprimé, fibrilleux blanchâtre sur fond concolore au chapeau, glabrescent. Spores largement elliptiques à subglobuleuses, lisses, non amyloïdes, 3,5-4,5 x 2,5-3 µm. Sporée blanchâtre. Dispersé ou en petits groupes dans la litière d'aiguilles sous épicéas. Rare à très rare. Espèce rencontrée sous épicéa au Grand-Bornand, lieu-dit «Les Frasses-Jacquier», altitude 1200 m, en août 2007. Récolte Jacques Paget (Villeurbanne). Fuji S9500.
Photo: Laurent Francini

Hygrophoropsis morganii
Photo prise le 11 août 2016 aux Frasses-Jacquier, sur la commune du Grand-Bornand (74). Une autre station proche de celle ci-dessus. A 9 ans d'intervalle... Coordonnées GPS: 45.932516, 6.454322 - D90/60 mm Micro Nikkor
Photo: Laurent Francini