Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Russula olivacea (Sch.) Pers.
Russula olivacea
Cette belle russule est la plus grande du genre dans nos régions. Très robuste, elle peut atteindre plus de 20 cm de diamètre. Cuticule plutôt mate, souvent ridée ou crevassée concentriquement vers l'extérieur, couleurs souvent vertes au début puis plus ou moins rouge carmin. Mais attention, elle peut aussi être toute verte ou toute rouge, si bien que des variétés ont été décrites, notamment la var. pavonina. Lames jaune vif souvent rosées ou rouge sur l'arête, très cassantes. Stipe trapu, cylindrique ou en massue, blanchâtre et pratiquement toujours lavé de rose, soit en totalité, soit au moins d'un côté ou en haut, sous les lames. Chair blanche légèrement jaunissante, à odeur fruitée au début. Typique réaction pourpre cassis au phénol, parfois assez lente. Vient sous hêtres ou épicéas. Signalée comme toxique, surtout en Italie où plusieurs intoxications ont été signalées. Spores 10-12 x 9-10 µm, à fortes épines isolées. Cuticule à poils relativement épais sans piléocystides ni incrustations. Photo prise le 1er août 2008 près des Fermes de Fréterolles au-dessus de Morzine, non loin du lac des Mines-d'Or. Coordonnées GPS: 46,15065, 6,77054 - Fuji S9500.
Photo: Laurent Francini

Russula olivacea
Le stipe est parfois entièrement lavé de rose soutenu. Les couleurs du chapeau peuvent être complètement privées de vert, comme sur ces exemplaires. Photo prise le 15 août 2009 au Grand-Bornand, près des Frasses-Jacquier. Fuji S9500.
Photo: Laurent Francini