Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Russula pseudointegra Arnoult & Goris
Russula pseudointegra
Cette russule, difficile à déterminer sur le terrain, peut facilement se confondre avec Russula tinctipes. Mais cette dernière possède un stipe souvent teinté de rose, et sa chair n’offre pas cette âcreté ou cette amarescence si particulière. Russula pseudointegra vient dans les taillis de feuillus hygrophiles. Ses spores sont jaunes, subréticulées. Elle possède une cuticule à hyphes primordiales incrustées, sans piléocystides, comme une Lilaceae. Ces exemplaires proviennent d’une forêt de la Semine (01), près de Saint-Germain-sur-Rhône, photographiés en août 2006.
Photo: Laurent Francini


Russula pseudointegra
Photo prise le 31 août 2010 dans un bois calcaire, sous feuillus, près de Saint-Germain-sur-Rhône, en Semine (01). D90
Photo: Laurent Francini