Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Russula pseudoraoultii Ayel & Bidaud
Russula pseudoraoultii
Cette Russule jaune clair, moyennement piquante et à sporée très claire, est proche de Russula raoultii. Elle s'en distingue principalement par son habitat: les tourbières du Massif central. Russula pseudoraoultii présente un chapeau convexe de 20 à 80 mm de diamètre, jaune citron se décolorant rapidement pour devenir jaune pâle à crème voire blanchâtre. Son centre, parfois déprimé, conserve souvent une couleur jaune plus marquée. La cuticule, d'abord luisante et grasse au toucher, devient mate et sèche en vieillissant, sa marge étant parfois assez nettement striée. Les lames, assez étroites, adnées ou sinuées, sont épaisses et fragiles, blanches, grisonnant faiblement. Le pied ± allongé mesure de 20 à 80 mm de haut pour 10 à 25 mm de diamètre. La chair de ce champignon est blanche, fragile et grisonne légèrement avec l'âge au niveau du pied. Sa saveur est moyennement piquante; son odeur, légèrement fruitée. Cette russule réagit au gaïac en bleu vif sur le pied et les lames; au sulfate de fer en jaune pâle à jaune orangé; au métol en pourpre ainsi qu'au Dagron en violet. La phénolaniline et le formol ne provoquent pas de réactions. La sporée de cette russule est très claire; Ia selon le code de Romagnesi. Ses spores ovoïdes mesurent de 8 à 9 μm de long pour 6 à 7,2 μm de large et présentent des verrues en chaîne ou en ébauche de réseaux. Le chapeau présente un revêtement de poils fins, cylindriques, fragiles et tortueux mesurant de 2 à 3,5 μm de long et de cystides courtes et clavées mesurant de 7 à 10 μm de large. Ectomycorhizienne, Russula pseudoraoultii est décrite en 1996 à partir d'exemplaires récoltés dans les tourbières des Haut de Chaumes de la montagne du Forez (AuRA). Toujours sous le Sapin pectiné, sur sol humide et acide, à proximité immédiate ou au sein même de la sphaigne. D'autres arbres tels que l'épicéa, le pin sylvestre, le bouleau pubescent et différents saules se trouvent généralement à proximité des stations répertoriées. Elle a depuis été récoltée sur l'Est du Massif central, toujours dans les mêmes milieux et est considérée comme rare. En 2018, cette espèce est répertoriée en Pologne sur les contreforts des Monts de la Jizera, à l'Ouest des Sudètes, dans une tourbière composée de pins, sapins et bouleaux (source: Wikipedia). Photo prise le 8 septembre 2019 par Richard Valeri (Arconsat, 63), en forêt de Lamandie à Cistrières (43). Coordonnées GPS: 45.315334, 3.615237 - Remerciements à Richard pour sa photo!
Photo: Richard Valeri

Russula pseudoraoultii
Photo prise le 18 août 2022 au col de la Charme, près de Saint-Priest-la-Prugne (42), par Richard Valeri, que je remercie pour le prêt de sa photo. Coordonnées GPS: 45.920023, 3.728036.
Photo: Richard Valeri