Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
COL DE PLAN-BOIS - DIMANCHE 31 MAI 2009
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
La star du jour: le sabot-de-vénus!

Cypripedium calceolus

Cette splendide orchidée peut se targuer de déplacer les foules... Pour preuve, ce dimanche 31 mai 2009, la Chanterelle de Ville-la-Grand, forte de 10 participants très enthousiastes, se sont donné rendez-vous au col de Plan-Bois pour y admirer cette véritable beauté. Serge et Brigitte y étaient montés la semaine d'avant et nous avaient promis, au vu du nombre de pieds en boutons, qu'ils seraient magnifiques quelques jours plus tard... Contrat rempli! «Venez voir, ils sont là et il y en a partout!» nous annonce Serge dès le départ...

Depart

Christine et moi connaissons le coin, puisque nous y étions déjà montés le 13 juin 2008. Nous avions pu y admirer déjà le sabot-de-vénus, et nous nous doutions qu'il pouvait y en avoir bien plus. 9 h 15, départ pour le sentier qui monte aux fermes, bien au-dessus de l'Auberge de Plan-Bois, qui affichait complet ce dimanche. Nous avions prévu d'y déjeuner, mais lors de la réservation on nous a répondu qu'il n'y avait plus une place de libre... Donc, pique-nique dans les glacières au fond des coffres des voitures et en avant sous le soleil!

Neottia              Geranium sylvaticum

Après avoir passé presque une demi-heure à admirer les sabots-de-vénus, en pleine floraison, nous nous arrêtons tout de même sur les autres plantes, qu'il ne faut pas délaisser... Ci-dessus à gauche, une curieuse orchidacée au doux nom de Néottie nid-d'oiseau (Neottia nidus-avis). Le long du sentier, ensuite, des centaines de pieds de géranium des bois (Geranium sylvaticum).


Pulsatilla alpina              Trollius europaeus

Nous avions aperçu, l'an passé, quelques pulsatilles alpines quasiment fanées. Cette année, avec 13 jours d'avance, elles étaient bien au même endroit et en parfait état! De nombreux trolles d'Europe, emblématiques de ces altitudes, arboraient leur caractéristique fleur en boule.

Vicia sepium              Ferme

Le long du sentier, que nous parcourons lentement afin de ne rien louper, nous pouvons admirer la vesce des haies (Vicia sepium). Nous montons allègrement sous le soleil que masquent par moments quelques nuages, au demeurant peu menaçants. Le paysage, avec de temps à autre une ferme en activité, est superbe...

Aglais urticae              Paysage avec ferme

De nombreux papillons, tantôt amorphes, tantôt agités, tournent autour de notre petit groupe. On peut reconnaître facilement la petite tortue ou la vanesse de l'ortie (Aglais urticae). Posée sur une ortie, celle-ci mérite bien son nom... Nous montons toujours et le regard embrasse alors une chaîne montagneuse où les spécialistes peuvent nommer la Tournette, le Parmelan, le Lachat, et d'autres sommets noyés dans les nuages.


Pique-nique

11 h 15... Il est temps de revenir au col! Au fil de la descente, nous pouvons encore admirer quantité de fleurs intéressantes, que votre serviteur et Christine nommeront et décriront pour le plus grand plaisir des participants. Le pique-nique nous attend et c'est avec joie que nous partageons nos victuailles dans la prairie, sous la masse imposante de la Tournette.


Cypripedium calceolus              Corallorhiza trifida

Au moment de songer à rentrer, nous décidons de retourner voir les sabots-de-vénus vus juste au départ, ce matin. Histoire de les photographier à nouveau... Nous rencontrons alors un groupe de promeneurs qui nous déclarent qu'«il y en a des champs, là, juste au-dessus, en prenant un petit chemin à gauche et en montant ensuite à droite...». Nous ne voulons pas manquer ça! Aussitôt dit, aussitôt fait. Après avoir grimpé un tout petit sentier sous les épicéas et les hêtres, nous débouchons dans un petit pré-bois et là, effectivement... des sabots-de-vénus partout! Autre chance, lors de la montée, nous découvrons avec bonheur une petite orchidée discrète, qui vient dans les sous-bois frais de conifères: Corallorhiza trifida. Rare, cette petite beauté reçoit l'hommage des participants: les appareils photo l'immortalisent...

A nouveau, une sortie fort réussie avec un temps idéal: ni trop chaud, ni trop froid, ni surtout trop humide... Un seul regret: l'absence de certains participants qui se faisaient une joie de venir et que nous saluons en espérant les revoir bientôt!

Š Photo: Laurent Francini