Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
FILLINGES – 2 AVRIL 2005
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
Les marzu nous boudent...

Ce jour-là, guidés par notre ami Bertrand Herrmann, nous arrivons au bord de la Menoge, à quelques encâblures du Pont-de-Fillinges. Nous savons que d'habitude, à cet endroit, nous dénichons presque tous les ans le célébrissime Hygrophorus marzuolus. Et puis pourquoi pas, avec un peu de chance, mettrons-nous la main sur quelques morilles courageuses et précoces...
D'entrée de jeu, les choses se corsent: il faut trouver un endroit pour traverser la rivière, l'eau est assez haute avec les jours de beau temps qui ont fait rapidement fondre la neige des sommets environnants. Le seul qui a des bottes, c'est Laurent Deparis, et c'est sur son dos que les participants traversent la rivière! S'agit pas de trébucher...

Traversee perilleuse

Première espèce rencontrée, Dumontinia tuberosa et son cortège d'anémones. Ce petit ascomycète, très photogénique, se rencontre année après année avec une fidélité à toute épreuve. Il suffit d'en déterrer un exemplaire pour expliquer sa relation avec Anemone nemorosa et montrer son petit sclérote noir.
Bientôt, l'autre espèce caractéristique de ces milieux (épicéas et hêtres) pointe le bout de son nez conique: Mycena strobilicola (= M. plumipes), reconnaissable entre tous à cette époque de l'année grâce à son aspect brillant, fragile, et son odeur de chlore qui permet de le distinguer de Strobilurus esculentus, présent lui aussi à quelques centimètres. Les débutants apprécient nos explications et apprennent facilement à le reconnaître.

Dumontinia     Mycena stobilicola

Nous parvenons rapidement en haut de la forêt alluviale sans avoir rencontré l'Hygrophore de mars. Où se cache-t-il, cet animal? Malgré nos recherches assidues, pas la moindre trace...
Par contre, nous apercevons quelques espèces botaniques typiques du printemps comme Scilla bifolia, Anemone nemorosa, Tussilago farfara, Allium ursinum, et surtout le magnifique Daphne mezereum (bois-gentil) qui arbore ses superbes fleurs roses.

Daphne  Daphne mezereum

Les sorties se suivent et ne se ressemblent pas, parfois nous sommes gâtés par la présence des espèces que nous recherchons, parfois nous sommes bredouilles mais jamais complètement. Il y a toujours quelque chose à voir, que ce soit un superbe polypore ou une fleur qui éclaire le sous-bois de ses couleurs. Le retour se fera par un providentiel arbre couché en travers de la rivière, pour le plus grand bonheur de notre président qui craignait déjà pour son dos!


Espèces rencontrées et déterminées
Dumontinia tuberosa
Mycena strobilicola (= M. plumipes)
Fomitopsis pinicola
Strobilurus esculentus
Xeromphalina campanella

Scilla bifolia
Tussilago farfara
Daphne mezereum
Anemone nemorosa
Allium ursinum
Cardamine hirsuta

İ Photo: Laurent Francini