Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Ma région
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
Vous êtes à la page 2. Retour à la page 1. La suite ici: 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 |


Lac Annecy depuis le Semnoz
Le lac d'Annecy vu du Semnoz. Le Semnoz est une montagne de moyenne altitude (1704 mètres) longue de 16 kilomètres, située au nord du massif des Bauges, dont il fait partie, entre Annecy et Allèves (cluse de Banges) dans une direction nord-est/sud-ouest. Il est situé en Haute-Savoie. Du haut du Crêt-de-Châtillon, où se trouve une table d’orientation, il est possible par grand beau temps d'observer les montagnes aux alentours: Parmelan, Dents de Lanfon, Pointe Percée, Mont-Blanc, Dôme et Aiguille du Goûter, Dent du Géant, Aiguille du Midi, massif du Beaufortain, mont Pourri, massif des Bauges, massif des Écrins, Dent du Chat, ainsi que deux des 3 lacs: lac du Bourget et lac d'Annecy. Ce dernier est visible depuis un point plus en aval car depuis le sommet, un épaulement de la montagne le masque presque entièrement. Au départ d’Annecy ou de Quintal, la route monte quasiment jusqu’au sommet, permettant d’admirer un panorama absolument exceptionnel. La route redescend en lacets sur l’autre versant en direction du col de Leschaux, permettant ainsi de revenir vers Annecy par le bord du lac ou de partir en direction des Bauges. Photo prise le 10 juillet 2008.


Hotel Couttet
L'Hôtel Couttet au sommet du Semnoz. Construit en 1872 par l'architecte annécien Marius Vallin, pionnier et visionnaire, le Chalet-Hôtel du Semnoz, situé à 1704 mètres d'altitude face au Mont-Blanc, sera revendu en 1949 à un autre visionnaire, Alfred Couttet, né le 8 mai 1889 à Chamonix. Photo prise le 10 juillet 2008.


Glieres plaine de Dran
La plaine de Dran au plateau des Glières. Située au sud du plateau, cette plaine est constituée de prairies et de zones humides calcaires. Elle possède encore quelques belles fermes en activité, une jolie petite chapelle (Notre-Dame-des-Neiges) et un café-restaurant (photo) qui vous propose de belles spécialités régionales. Accès pédestre uniquement, à partir du parking du restaurant Gautard, au nord (4 km). Au premier plan, Cirsium rivulare et Filipendula ulmaria. Au fond, la dent du Cruet. Photo prise le 3 août 2008.


Mont Blanc depuis le Saleve
Le Mont-Blanc depuis le Mont-Salève. Lorsqu'en hiver la purée de pois stagne dans les basses vallées, il faut monter ici pour trouver le soleil et profiter de cette vue splendide sur toute la chaîne des Alpes. Le meilleur endroit pour embrasser ce superbe paysage se trouve au «Plan», où vous trouverez également une carte qui répertorie le nom des sommets. La mer de brouillard qui recouvre la région est parfois très spectaculaire. Plus loin, peu après la «Grotte du Diable», il est possible de voir même en même temps les deux versants de la montagne avec, à l'est, la chaîne du Mont-Blanc et, à l'ouest, le bassin lémanique avec le Jura. Photo prise le 2 janvier 2009. > Voir un panorama!


Rhone depuis Leaz
Le Rhône, le pont du chemin de fer et, tout au fond à droite, le Fort-L'Ecluse vu depuis le petit village de Léaz, dans l'Ain. En haut à gauche, le village de Longeray, depuis lequel vous pourrez rejoindre, par une petite route ombragée, le Fort-l'Ecluse. La vue depuis cet endroit est magnifique et embrasse tout l'avant-pays du Vuache côté Bellegarde. A l'extrême droite, les premiers contreforts du Vuache; on aperçoit la petite route qui le longe jusqu'à Arcine et Clarafond. Photo prise le 1er juin 2008.


Chevrier vu du Vuache
Le bassin lémanique vu du Vuache. Au premier plan, le village de Chevrier, un des points de départ des Sentiers du Vuache. Un peu plus à droite, Vulbens et en direction du Salève, Valleiry et Viry. Au fond, le Salève et à gauche de celui-ci, les Voirons. On peut distinguer aussi, sur la gauche de la photo, une boucle du Rhône. Photo prise le 22 avril 2007.


Col Colombiere, Pointe Blanche
La Pointe Blanche vue de la petite vallée d'Aufferan, au sommet du col de la Colombière (1613 m). La Pointe Blanche est le point culminant du massif des Bornes, à 2438 m d'altitude, et plus particulièrement de la chaîne du Bargy, dans le département de la Haute-Savoie. Photo prise le 19 juillet 2008, en compagnie de mon ami photographe Christian Pourre.


Plan Bois et la Tournette
Chalets et fermes d'alpage au-dessus du col de Plan-Bois (Haute-Savoie). La montagne à l'arrière-plan est la Tournette (2351 m), qui est un sommet du massif des Bornes. Photo prise le 13 juin 2008.


Croisette
La Croisette, lieu-dit appartenant à la commune de La Muraz (74). Ici se trouve la croisée des routes du sommet du Salève. De cet endroit on peut rejoindre l'Observatoire et ensuite Annemasse, au nord; La Muraz, à l'est; Collonges-sous-Salève à l'ouest, et Cruseilles au sud. Cette dernière direction permet de se rendre au point culminant du Salève, à la Tour des Pitons (1375 m). Sur la photo, à l'arrière-plan à droite, on peut voir le Môle, qui domine Bonneville et qui culmine à 1863 m. Photo prise le 3 février 2009.


Cabines La Clusaz
Cabines de téléphérique venant de La Clusaz et arrivant au plateau de Beauregard. En dehors de la saison de ski, il faut bien rentabiliser ces onéreux équipements... Ce sont alors des randonneurs ou des adeptes du VTT qui utilisent ces cabines. Mais c'est loin d'être aussi lucratif qu'avec les sports d'hiver... Photo prise le 4 août 2008 depuis le plateau de Beauregard, au-dessus du col de la Croix-Fry (74).


Pont Charles Albert
Le pont Charles-Albert, qui franchit la rivière Les Usses, entre Cruseilles et Allonzier-la-Caille (74). Inauguré en 1839, il est suspendu par deux groupes de douze câbles appuyés de chaque côté sur deux tours crénelées. Le second pont, le pont Neuf (ou pont Caquot), datant de 1929, est supporté par un arc de béton non armé d'une portée de 140 m, l'une des plus grandes voûtes au monde ainsi construites (voir photo ci-dessous). Au fond de la gorge, 147 m plus bas, les bains de la Caille, connus des Romains, sont aujourd'hui désaffectés. La source jaillit toujours... Photo prise le 25 février 2009.


Pont Caquot Le pont «moderne» (pont Caquot), est construit entre 1925 et 1928 par l'ingénieur Albert Caquot pour le passage d'un tramway entre Annecy et Genève, projet qui n'arrivera jamais à son terme. Long de 232 mètres, assis sur deux piles et une arche unique de 137,5 mètres (ce qui constituait alors un record au monde), les véhicules l'empruntent depuis 1939 et on parle alors de détruire le pont suspendu juste à côté (pont Charles-Albert). Heureusement, le funeste sort réservé à l'antique construction ne voit pas le jour et le pont est classé en 1966 à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques. Dimensions: hauteur de l'arc: 26,50 m – longueur totale: 232 m – portée de l'arc: 137,50 m. Photo prise le 25 février 2009.


Sommand
Paysage au-dessus de la tourbière de Sommand (74). Cette grande tourbière occupe une dépression allongée dans un fond de vallon; c'est l'une des plus représentatives et des plus belles de Haute-Savoie. Elle est composée d'une mosaïque de milieux qui illustrent les stades successifs d'évolution d'une tourbière: flaques, mares, dépressions humides plus ou moins tremblantes de sphaignes vertes, «bas-marais» (marais tout ou partie alimentés par la nappe phréatique) acide ou alcalin selon les alimentations hydriques, plages et bombements de sphaignes à éricacées ou non, et surtout le stade ultime, la tourbière boisée de pins à crochets sur buttes de sphaignes. Ce dernier milieu est représenté par trois pinèdes qui se succèdent du nord au sud. Photo prise le 8 juillet 2006.


Revard
Le mont Revard fait partie des derniers contreforts septentrionaux du massif des Bauges, en Savoie, qui domine la région aixoise (Aix-les-Bains) et le lac du Bourget. Le massif culmine au nord-est du belvédère à la Tour de l'Angle, à 1563 mètres d'altitude. La croix du Nivolet, d'une hauteur de 21 mètres, est construite en 1861. Elle est bien visible sur cette photo, tout au sommet. Photo prise le 7 mars 2009 depuis Château Reinach, sur la commune de la Motte-Servolex (73).


Tournette
La Tournette au crépuscule. Avec ses 2351 m, la Tournette est un sommet du massif des Bornes. Le chaînon de la Tournette (que flanque, du côté ouest, celui, beaucoup plus modeste, de la Forclaz) sépare le lac d'Annecy de la dépression de Thônes. L'été, les alpages des chalets d'Aulp sont très appréciés pour leur fraîcheur et leur point de vue sur le lac d'Annecy. Les randonneurs viennent en été faire l'ascension du massif de la Tournette, accessible depuis la vallée de Montmin (1000 m environ), à travers un relief très calcaire (nombreux blocs, trous et lapiaz) jusqu'à aller buter sur le contrefort de la Pointe de la Bajulaz (2340 m). Les nuages d'altitude coiffent alors le sommet de la Tournette, le Fauteuil, qui offre au travers des nuages une vue sur le lac d'Annecy à l'ouest. (source: Wikipedia). Photo prise le 7 mars 2009 depuis le quai Napoléon-III.

Suite page 3...