Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Ma région
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 |

Ces pages ont pour simple objectif de vous présenter un petit peu la région dans laquelle je vis, les paysages que j'ai pour cadre, les milieux dans lesquels j'herborise et me promène depuis de longues années.
Cette région se situe entre Annecy et Annemasse, avec pour environnement immédiat le bassin lémanique avec Genève au nord, Annecy au sud, Bellegarde à l'ouest et le mont Salève, cette montagne «à vaches» que j'aime entre toutes, à l'est.
Le paysage est très vallonné, montagneux à souhait, boisé, parsemé de champs, de pâturages et de quelques cours d'eau modestes mais riches pour quiconque s'intéresse à la nature. A une heure de voiture se trouvent des lieux mythiques ou chargés d'histoire: le plateau des Glières, Chamonix, Avoriaz, les Gets, Morzine, Courchevel, Bourg-Saint-Maurice, les Arcs, le Grand-Bornand, le Chinaillon, le col de la Croix-Fry, le col de la Colombière, le plateau de Retord, le Jura, etc.
Je vous propose de découvrir, petit à petit et en photos, cette région qui a vu herboriser Jules Favre, Lucien Quélet, René Maire, Henri Romagnesi, André Marchand et bien d'autres encore... Suivez le guide!

...et si vous voulez avoir quelques-unes de ces photos en fond d'écran, regardez ici!



Alpes_Sappey
VUE DEPUIS LE SAPPEY (74)
Une partie de la chaîne des Alpes vue du petit village du Sappey, derrière le mont Salève. Photo prise en automne 2005.


Chateau_Avenieres CRUSEILLES (74)
Le château des Avenières, sur la commune de Cruseilles. Construit en 1907 par Mary Schillito, une riche Américaine excentrique, mariée à Assan Dina, un Hindou mystique, mécène et ingénieur hors pair, ce magnifique château, construit en pierre de Bourgogne, a été réhabilité en hôtel-restaurant. Les chambres y sont magnifiques, l'accueil et la table superbes. Un golf a failli y être construit mais grâce à une opposition vigoureuse des habitants de la région, ce saccage a pu être évité. Vous trouverez ce joyau en prenant la petite route de Saint-Blaise qui part de la nationale qui mène de Genève à Annecy. Voici un lien pour vous inviter à en savoir plus: http://www.chateau-des-avenieres.com/


La_Pierre_33
MINZIER (74)
Le lieu-dit «La Pierre 33», proche de Minzier. Le départ d'une forêt très thermophile que je prospecte depuis près de 35 ans. J'y ai fait, avec ma femme et des amis mycologues, des découvertes superbes, notamment Tricholoma chrysophyllum, première récolte pour la France, que nous avons décrit avec l'aide de Pierre-Arthur Moreau dans un bulletin FMDS en 2001. Ce bois est situé près de la commune de Minzier, à quelques kilomètres au sud de Saint-Julien-en-Genevois. Le chemin que l'on voit au premier plan est une des routes qui mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle.


Saleve
MONT-SALÈVE (74)
Le mont Salève vu depuis la campagne entre Vers et Viry. C'est de cette montagne, qui culmine à 1379 m aux Pitons, que l'on peut avoir le plus beau panorama sur le bassin lémanique. On peut apercevoir, sur la gauche, un relais radio, et sur la droite, de petits points noirs: ce sont les amateurs de vol libre qui ont adopté le Salève comme point d'envol.


Repentance
TEPPES DE LA REPENTANCE - VIRY (74)
Les Teppes de la Repentance, près de Viry. Ce singulier milieu, très riche en orchidées, ressemble fort à un biotope méditerranéen. Sous vos pieds, une couche d'argile laissée par la fonte des glaciers du Würm il y a 10 000 ans...
Un terrain gorgé d'eau en hiver et très sec en été... Protégé par un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope, cet endroit est un des préférés du botaniste chablaisien Denis Jordan, avec qui j'ai eu le plaisir d'herboriser ici...


Colline_de_Bellossy
BELLOSSY (74)
Vue du Salève depuis la colline de Bellossy (tout au fond, à gauche, les Voirons). Le sud du bassin lémanique est parsemé de collines et de vallons, traversés par de petits cours d'eau souvent presque à sec en été. Néanmoins, une certaine humidité est conservée au fond des vallons, grâce à un terrain imperméable par endroits. Je fréquente souvent cette colline, et j'y ai déjà fait quelques découvertes intéressantes notamment en russules et en cortinaires. Elle abrite également quelques stations de morilles, mais là, je ne dirai pas où...


Vue du Vuache
LE VUACHE (74)
Le sud du bassin lémanique vu du Vuache, montagne qui culmine à 980 mètres environ, et qui termine la chaîne jurassienne au niveau de la cluse du Rhône. Particulièrement thermophile, ce milieu abrite des espèces rares chez nous dont l'érable de Montpellier. De droite à gauche, les champs de cultures de la région de Valleiry/Chevrier, le Rhône et ses glariers, la rive droite avec la voie ferrée, et tout à gauche la voie rapide qui mène dans le Pays de Gex vers Ferney-Voltaire et Divonne, au pied des contreforts du Jura. Voir ici un panorama de la région, pris le 13 novembre 2010.


Chateau de Chaumont
CHAUMONT (74)
Les ruines du château de Chaumont, dans la partie sud-est du Vuache. Edifié au XIe siècle, il fut incendié et démantelé en 1630. Il ne reste plus aujourd'hui que quelques ruines, qui arrivent à témoigner encore de l'importance de cet édifice, jadis Châtellenie des Comtes de Genève. A l'arrière-plan, la partie terminale du Vuache (mont de Musièges) sur le flanc duquel on distingue très bien la faille sismique, responsable de la secousse ressentie à Annecy en 1996. Au fond à gauche, la Balme-de-Sillingy.


Monnetier
MONNETIER-MORNEX (74)
Le joli village de Monnetier-Mornex (1800 habitants), au-dessus d'Annemasse. Le compositeur Richard Wagner y a séjourné en 1856 et y aurait, dit-on, composé une partie de son célèbre opéra La Walkyrie. C'est à partir d'ici que des petits chemins mènent au bord du Salève, qui domine de façon vertigineuse le bassin lémanique.


Geneve vu de Monnetier
BASSIN LÉMANIQUE
Le bassin lémanique vu des hauts de Monnetier, au-dessus d'Annemasse. Une vue magnifique avec le jet d'eau de Genève, le lac Léman (et non le lac «de Genève», comme entendu trop souvent à tort!), et à l'arrière-plan le Jura.
Le Salève est un lieu très touristique et constitue, les Genevois le savent bien, un superbe promontoire qui permet d'admirer d'un côté tout le bassin lémanique – en gros de Nyon au nord au Vuache au sud –, et de l'autre côté les Alpes avec le mont Blanc, le lac d'Annecy, le Môle et la chaîne des Aravis.


Clocher Viry
VIRY (74)
L’église de Viry, de style néoclassique sarde, a été érigée en 1843-1844. Construite sur un plan basilical à coupole, elle comporte un clocher carré et une décoration intérieure riche avec des peintures en trompe-l’œil. L’horloge se trouve côté sud-ouest, c’est-à-dire côté château: le baron de Viry, qui avait participé financièrement à l'édification de l'église, avait formulé ce souhait.
© Photo: Laurent Francini



Chez Mado Grand Bornand
CHEZ MADO - LES FRASSES-JACQUIER (74)
Un petit coin de paradis: Chez Mado, aux Frasses-Jacquier, au-dessus du Grand-Bornand. Des hôtes adorables, une table de spécialités haut-savoyardes en tout point excellente. Je vous recommande les diots au vin blanc, mijotés pendant trois heures, accompagnés de polente. Magnifique! A la fin du repas, le propriétaire passe avec une petite bouteille de génépi ou d'hysope...! Parlez-lui de sa région, il ne demande que ça!
© Photo: Laurent Francini



Annecy_Thiou
ANNECY (74)
Ah! Annecy! Le bijou de la Haute-Savoie, la Venise locale... Une superbe vieille-ville, des canaux romantiques et un lac éclatant de beauté et de propreté dans son écrin de montagnes. Les millions de touristes qui défilent dans Annecy sont là pour en témoigner. Mais attention, la belle est chère et il faut apprendre à la connaître pour y dénicher de véritables petits coins de paradis... Regardez un panorama de la ville vu depuis le restaurant Le Belvédère, en montant au Semnoz.
© Photo: Laurent Francini



Granier
MONT GRANIER (73)
Situé dans les Alpes françaises, en Savoie, cet impressionnant sommet limite au nord-est le massif de la Chartreuse. Il domine la vallée du Grésivaudan et la combe de Savoie de sa face Est, et la cluse de Chambéry avec sa majestueuse mais tragique face nord. En effet, cette falaise de près de 900 m de haut, la plus haute de France dit-on, apparut brutalement dans la nuit du 24 au 25 novembre 1248, suite à un gigantesque éboulement faisant disparaître une partie de la montagne. Le pied de cette falaise recèle de nombreuses espèces botaniques intéressantes dont, notamment, le beau et rare sabot de vénus (Cypripedium calceolus). Mais il est rigoureusement interdit de le ramasser!!!
© Photo: Laurent Francini



Mont_Blanc
MONT-BLANC (74)
Le Mont-Blanc, symbole absolu de la Haute-Savoie. Point culminant de la chaîne des Alpes, il est situé entre le département de la Haute-Savoie (France) et la vallée d'Aoste (Italie). Avec une altitude de 4808 mètres, il est le plus haut sommet d'Europe occidentale et le cinquième sur le plan continental. De nombreux itinéraires populaires permettent de le gravir au prix d'une préparation sérieuse. Le sommet a, depuis plusieurs siècles, représenté un objectif incontournable pour nombre d'aventuriers, en commençant par sa première ascension le 8 août 1786 par Jacques Balmat et Michel Paccard. Photo aimablement transmise par Christian Pourre (hautesavoiephotos.com).


Bassin lemanique vu de Vers
BASSIN LÉMANIQUE
Le bassin lémanique vu depuis la petite commune de Vers, en Haute-Savoie. Au premier plan, la campagne entre Viry et Saint-Julien-en-Genevois, ville frontière. Au deuxième plan, Genève, la ville du Bout du Lac avec, sur la droite, la cathédrale Saint-Pierre. Derrière, le lac Léman (longueur 72,8 km, largeur maxi 13,8 km, superficie 582,4 km2), dont l'altitude est de 373,6 m mesurée aux Pierres-du-Niton (blocs erratiques situés dans la rade de Genève). A l'arrière-plan, le Jura (1720 m), qui s'étend sur 3 pays: la France, la Suisse et l'Allemagne (Jura souabe et franconien, en Bavière).
© Photo: Laurent Francini



Chateau Arcine
ARCINE (74)
Le château d'Arcine. Château féodal du XIIe siècle, massif, imposant, il est bâti sur un éperon rocheux dominant la vallée du Rhône et fait face au petit village d'Arcine, à quelques kilomètres du Fort de l'Ecluse. Il appartint d'abord à la famille d'Arcine puis passa successivement aux Comtes de Genève, à la famille de Verboz, à la famille Collomb en 1715... Au XXe siècle, il est réaménagé par M. Belime, haut commissaire au Niger; la famille est toujours propriétaire du château. Arcine vient du du latin arx, autrefois Arciannaz puis Arsinne. Malheureusement, il ne se visite pas!
© Photo: Laurent Francini



Monument Glieres
PLATEAU DES GLIÈRES (74)
Le Monument du plateau des Glières, érigé en 1973 par Emile Gilioli (1911-1977) en mémoire des maquisards qui ont résisté à l'envahisseur allemand en 1944.
En effet, le plateau des Glières est le théâtre, du 31 janvier au 26 mars 1944, de la résistance acharnée d'un groupe de 465 maquisards, encadrés par une poignée d'officiers et de sous-officiers du 27e bataillon de chasseurs alpins, opposés aux troupes de la Milice française et de la Gestapo. Malgré une lutte acharnée et l'appui de parachutages alliés – 150 tonnes d'armes sont larguées –, ce groupe de résistants, retranchés sur les hauteurs du plateau en février 1944, est complètement anéanti par près de 20 000 soldats de la 157e division alpine de la Wehrmacht et nazis, soutenus par des miliciens français et par l'aviation allemande, à l'issue de combats sanglants qui se déroulent entre le 17 et le 26 mars 1944. Le 26 mars, ces héros subissent l'assaut de la Wehrmacht; à l'issue de ces combats héroïques, 250 maquisards sont tués et les blessés et les prisonniers sont fusillés ou déportés.
Je ne peux passer à cet endroit sans avoir un pincement au cœur en pensant à eux; on peut observer sur le plateau des croix où ces hommes sont tombés, et il reste encore des souvenirs de ces combats sous la forme de cratères de bombes, de ruines de chalets ou, encore, de vieux containers rouillés qui parsèment la forêt... Souvenons-nous de ceux qui sont tombés là pour la Liberté...
© Photo: Laurent Francini



Maisonneuve
MAISONNEUVE (74)
Maisonneuve, le village où j'habite. Situé à 10 km de Saint-Julien-en-Genevois et 25 km d'Annecy, il compte environ 550 habitants et se trouve à une altitude moyenne de 635 mètres. La commune de Vers, juste à côté, possède une jolie église à bulbe, de vieilles maisons de caractère qui étaient soit d'anciennes fermes, soit des cafés-restaurants qui étaient relativement nombreux au siècle dernier. Vallonnée à souhait, la région est également bien boisée et possède quantité de prairies collinéennes. A l'arrière-plan, on peut voir le mont Salève qui culmine à 1379 mètres. Photo prise le 24 avril 2008.
© Photo: Laurent Francini



Vuache depuis Fort l'Ecluse
LE VUACHE (74)
Le Vuache vu depuis le Fort-L'Ecluse. Sur son flanc, la petite route qui mène à Arcine et Clarafond, puis Bellegarde. En contrebas, le Rhône et le pont du chemin de fer qui le traverse, direction Bellegarde et Culoz. Ici se trouve la frontière entre la Haute-Savoie et l'Ain. Les pentes du Vuache recèlent quantités d'espèces thermophiles, dont l'érable de Montpellier et l'hélianthème des Apennins. Un sentier mène au sommet, à l'oratoire de la Sainte-Victoire, d'où l'on peut avoir une vue spectaculaire sur le bassin lémanique. Photo prise le 1er juin 2008.
© Photo: Laurent Francini



Colombiere Aufferan
COL DE LA COLOMBIÈRE (74)
Le petit vallon d'Aufferan, à l'est du col de la Colombière. Pour parvenir ici, prenez la petite route qui part à droite au sommet du col quand vous arrivez du Chinaillon. Quelques centaines de mètres plus loin, vous arrivez à ce petit restaurant, point de départ pour de superbes balades avec des paysages majestueux (Pointe-Blanche, Pic de Jallouvre). Je viens ici de temps à autre avec mon ami Christian Pourre pour y faire de la botanique et de la photo! Photo prise le 19 juillet 2008.
© Photo: Laurent Francini



Geneve pont Mont Blanc
GENÈVE
Le pont du Mont-Blanc à Genève. A l'origine construit en tôle en 1862, ce pont est celui situé le plus en amont sur le Rhône, directement à sa sortie du lac Léman dont il marque la fin. Reliant deux axes routiers principaux sur les deux rives de la ville — rue de Chantepoulet/rue du Mont-Blanc pour la rive droite et avenue Pictet-de-Rochemont/quai Gustave-Ador sur la rive gauche — il est presque toujours saturé de circulation. Il est souvent utilisé à des fins festives et artistiques et comporte, outre plusieurs exemplaires du drapeau genevois et helvétique, un certain nombre de drapeaux officiels en fonction des activités de la Ville. C'est également un endroit de choix pour admirer les feux d'artifice qui ont lieu sur la rade. Photo prise le 29 novembre 2008.
© Photo: Laurent Francini



Cliquez sur la dernière photo pour revenir en haut de cette page. Suite page 2 ici.