Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Ma région
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
Vous êtes à la page 12. Retour: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 1011 - La suite ici: | 13 | 14 |


Grandes Jorasses
LES GRANDES-JORASSES - CHAMONIX - HAUTE-SAVOIE
Les Grandes Jorasses sont un sommet des Alpes dans le massif du Mont-Blanc, entre la France (Haute-Savoie) et l'Italie (vallée d'Aoste). Cette arête marque la frontière entre les deux pays. Elle domine, du côté français, le glacier de Leschaux, affluent de la Mer de Glace, du côté italien le val Ferret et la vallée de Courmayeur. L'ascension de la face nord fut considérée comme l'un des «grands défis des Alpes» jusqu'à la première en 1935. Elle fait toujours partie des trois grandes faces nord des Alpes. Photo prise le 12 août 2017 depuis la terrasse de la gare d'arrivée du train du Montenvers. Coordonnées GPS: 45.931669, 6.917794 - D90
© Photo: Laurent Francini

Chamonix gare Montenvers
CHAMONIX - GARE DE DÉPART DU PETIT TRAIN DU MONTENVERS
Le chemin de fer du Montenvers est une ligne de chemin de fer à crémaillère française de Haute-Savoie à voie métrique de 5,1 kilomètres. Elle a été inaugurée en 1909, et relie Chamonix-Mont-Blanc (station de départ proche de la gare SNCF de Chamonix-Mont-Blanc, altitude 1042 mètres) au Montenvers, un point de vue sur la mer de Glace (altitude 1913 mètres) qui permet aux touristes d'accéder à une grotte de glace. En 2009, avec plus de 800 000 voyageurs, cette ligne était l'attraction touristique la plus fréquentée de la région Rhône-Alpes. Photo prise le 12 août 2017. Coordonnées GPS: 45.922806, 6.875910 - D90
© Photo: Laurent Francini

Montenvers Hotel
CHAMONIX - HÔTEL DU MONTENVERS
L'Hôtel du Montenvers a été rénové en 2016-2017. Faisant face à la Mer de Glace et aux célèbres Drus, cet hôtel alpin en pierre, bâti en 1880, possède 9 chambres rustiques et lambrissées. Certaines ont vue sur les Alpes. L'hôtel possède un bar chaleureux, un restaurant avec véranda et une terrasse avec vue panoramique sur les montagnes. Photo prise le 12 août 2017. Coordonnées GPS: 45.933114, 6.917358 - D90
© Photo: Laurent Francini

Chamonix mer de glace telepherique
TÉLÉCABINE DU MONTENVERS - CHAMONIX - HAUTE-SAVOIE
Afin de rejoindre plus vite la Mer de Glace et sa grotte, une télécabine a été installée en 1988. Plusieurs dizaines de marches sont encore ensuite nécessaires pour arriver en contrebas, au niveau actuel du glacier!!! Tous les ans, en raison de la fonte du glacier, les passerelles sont redessinées et réaménagées... Photo prise le 12 août 2017. Coordonnées GPS: 45.931009, 6.920701 - D90
© Photo: Laurent Francini

Cenise bachal
UN BACHAL À CENISE - HAUTE-SAVOIE
Un bachal est un bassin typique en forme d'auge, creusé dans un gros tronc d'épicéa. On trouve souvent ces bassins près des gîtes, des fermes, des étables et en règle générale à côté des habitations. Ils coulent en principe toute l'année, sauf en hiver lorsque le gel devient trop fort. Photo prise le 1er août 2016 près du restaurant Le Chalet de Cenise. Coordonnées GPS: 46.012945, 6.437004 - D90
© Photo: Laurent Francini

Chalet de Cenise
RESTAURANT LE CHALET DE CENISE - HAUTE-SAVOIE
Chalet-restaurant typique de Haute-Savoie, avec une cuisine locale préparée avec des produits de la ferme. Réservation souvent conseillée! Photo prise le 1er août 2016. Coordonnées GPS: 46.014208, 6.438265 - D90
© Photo: Laurent Francini

Yvoire chateau
YVOIRE - LE CHÂTEAU
Le château d'Yvoire est situé dans le département français de la Haute-Savoie sur la commune d'Yvoire, au bord du lac Léman. Situé sur un point dominant le lac Léman, il permet de contrôler la navigation entre le petit lac et le grand lac, ainsi que la route qui relie Genève à la haute vallée du Rhône et à l’Italie. En 1306, le comte de Savoie Amédée V (1249-1323) fait construire, durant la longue guerre delphino-savoyarde, un puissant château fort sur l'emplacement d'une ancienne place forte militaire stratégique genevoise, en même temps que les fortifications du bourg d'Yvoire. Le château connaît de nombreuses guerres durant le Moyen Âge qui opposèrent les comtes de Genève, les Bernois, les sires de Faucigny, les Dauphins de Viennois, la maison de Savoie et le royaume de France. En 1592, la République de Genève fait incendier et ravager le château et démolir les remparts du village du côté du lac. Il ne reste alors que les fossés et les murs d’enceinte du grand donjon quadrangulaire actuel qui est alors partiellement aménagé pour être rendu habitable. Plusieurs propriétaires se succèdent jusqu’à la famille Bouvier d'Yvoire qui possède le donjon et l'occupe depuis 1655. Entre 1919 et 1939, le baron Félix Bouvier d’Yvoire entreprend d'importants travaux de restauration du donjon d'origine pour lui donner sa forme actuelle, avec entre autres la reconstruction en 1939 du toit et des quatre échauguettes d’angles. En 1986, Yves et Anne-Monique d'Yvoire font transformer l'ancien jardin potager du château en jardin botanique touristique baptisé «Labyrinthe Jardin des Cinq Sens», classé depuis comme «jardin remarquable». Avec son bourg médiéval touristique pittoresque, Yvoire est à ce jour membre de l’association «Les Plus Beaux Villages de France» et patrimoine des Pays de Savoie. Le château d'Yvoire se présente aujourd'hui sous la forme d'une grosse tour quadrangulaire de 25,50−26 × 15,10−14,90 m de côté et des murs épais de 2,30 m. Photo prise le 16 septembre 2016 depuis un bateau venant de Nyon (canton de Vaud, Suisse). Coordonnées GPS: 46.372189, 6.327275 - D90
© Photo: Laurent Francini

Un panorama de la baie de Talloires, près d'Annecy

Lac de Vallon
LAC DE VALLON - BELLEVAUX - HAUTE-SAVOIE
Le lac de Vallon se trouve en Haute-Savoie, à 1080 mètres d'altitude, sur la commune de Bellevaux, dans le département Haute-Savoie, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes sur le Brevon, un affluent de la Dranse qui se jette dans le lac Léman. Le lac est long de 900 m et couvre une superficie de 15 ha. Il résulte du barrage de la vallée du Brevon par un glissement de terrain en mars 1943, ce qui a provoqué en amont l'accumulation des eaux et la formation du plan d'eau. Le ravin de la Chauronde, sous la pointe de la Gay d’où est parti le glissement de terrain, est recouvert de formations meubles constituées à l’amont par des produits d’altération des flyschs sous-jacents et par des dépôts morainiques à l’aval. Ces formations masquent des flyschs mais aussi des niveaux de cornieules et de gypses, roches très solubles dans l'eau. Au début des années 1940, des pluies abondantes provoquent l'infiltration des eaux de ruissellement dans des crevasses qui se sont formées dans le haut du ravin, délimitant une masse de plus de 200 000 m3 suspendue en équilibre instable. En mars 1943, vers les Granges de Vallonnet, la formation d’un entonnoir de dissolution dans les gypses et cornieules a suffi pour déstabiliser la couverture meuble saturée en eau par la fonte précoce des neiges et déclencher le glissement qui a débuté dans la nuit du 11 au 12 mars. La coulée de boue est lentement (déplacement de 300 m/jour la première semaine) venue engloutir les hameaux présents à l’aval et couper le cours du Brevon. Le barrage constitué de boue, blocs et arbres n’a pas cessé de croître pendant le mois qui a suivi, donnant naissance au lac. Au printemps 1943, celui-ci avait des dimensions légèrement supérieures à celles d'aujourd’hui. Dans le secteur, ce type de glissement n’est pas le premier, ni le dernier. Pour exemple, en avril 1970, une petite coulée de boue partie du même secteur a barré la route au niveau de Court-Champ. Photo prise le 19 mai 2020. Coordonnées GPS: 46.217802, 6.555277 - Huawei P30
© Photo: Laurent Francini


Chapelle saint Bruno Lac de Vallon
CHAPELLE SAINT-BRUNO - LAC DE VALLON - HAUTE-SAVOIE
C'est en 1651 que la Chapelle actuelle a été construite sur les ruines de l'ancienne église de la Chartreuse de Ripaille-Vallon. Les parties les plus anciennes d'architecture romane (le chœur en cul-de-four avec sa voûte en berceau et son arc double en bloc de tuf ainsi que les arcs en pierres taillées de la sacristie) sont mises en valeur lors de sa restauration. Depuis 1971, l'association «Les amis de la Chartreuse de Vallon-Ripaille» continue l'œuvre de réhabilitation de la Chapelle et de son site. Photo prise le 19 mai 2020. Coordonnées GPS: 46.212949, 6.563686 - Huawei P30
© Photo: Laurent Francini

Mont Blanc
LE MONT-BLANC VU DES ROCHERS-DE-FAVERGE
Depuis le mont Salève (1379 m), il y a de nombreux endroits d'où la vue sur les montagnes environnantes et les lacs est fantastique. Ici, la photo sur les sommets prestigieux de la chaîne des Alpes offre sans doute la meilleure occasion d'y admirer, par temps clair, le majestueux mont Blanc (4813 m). Photo prise le 24 mai 2020 depuis les Rochers-de-Faverge. Coordonnées GPS: 46.136043, 6.183113 - D90/60 mm Micro Nikkor
© Photo: Laurent Francini


Glieres 25 juillet 2021
PLATEAU DES GLIÈRES - VUE SUR L'AUBERGE DES GLIÈRES
Ce plateau est un endroit magnifique, situé à 1450 mètres d'altitude, chargé d'histoire, orienté quasiment nord-sud, planté de forêts d'épicéas en grande majorité, avec quelques sorbiers et quelques hêtres. Il possède en outre, côté nord, une belle tourbière avec des pins à crochets et côté sud, une petite mais intéressante station de mélèzes. Ce sont des conditions idéales pour la botanique et la mycologie... Ici, sur cette photo prise le 25 juillet 2021, on aperçoit à l'arrière-plan la toute nouvelle Auberge des Glières, reconstruite entre 2019 et 2021. Restaurant, bar, spa... Une adresse à retenir pour un séjour au cœur de la nature, et au calme... Coordonnées GPS: 45.961437, 6.330252 - Huawei P30
© Photo: Laurent Francini

Geneve Pont de la Machine
GENÈVE - PONT DE LA MACHINE
Situé au cœur de la Ville, le Pont de la Machine accueille l’Espace ExpoSIG, lieu de rencontre et de découverte. Figure emblématique de Genève, le bâtiment du Pont de la Machine est un témoin important des débuts de l’industrialisation de la cité. Il constitue le plus ancien des ouvrages genevois sur le Rhône en milieu urbain. Photo prise le 19 décembre 2021 depuis le pont des Bergues. Coordonnées GPS: 46.205162, 6.145156 - Huawei P30
© Photo: Laurent Francini

Geneve place du Molard
GENÈVE - PLACE DU MOLARD ET TOUR DE L’HORLOGE
Il ne semble pas qu'il y ait eu d'horloge au Molard avant la seconde moitié du XVIe siècle. Jusqu'à cette date, les seules horloges publiques étaient celle de Saint-Pierre et celle, dite «du pont du Rhône». A la fin de l'année 1561, la Seigneurie décida qu'une horloge lui appartenant devait être placée sur la tour de la maison Du Villard, ancienne maison de Rolle, à l'angle est du Molard et de la rue de la Rivière. En jetant leur dévolu sur ce bâtiment, les autorités installaient la troisième horloge publique de Genève en un lieu stratégique et symbolique, la place centrale de la rive gauche, le cœur actif et commerçant de la ville basse. Dès sa conception, la tour du Molard fut clairement projetée pour recevoir l'horloge et pour aucune autre raison. En effet, contrairement à ce qui a été affirmé à plusieurs reprises par l'historiographie traditionnelle, elle fut élevée à l'emplacement du mur crénelé qui fermait la place du Molard du côté du lac, mais ne remplaça ni ne modifia une tour de fortification qui ne semble avoir existé que dans l'imagination des historiens. D'ailleurs bien que construite durant la guerre de 1589 contre la Savoie, jamais une quelconque justification militaire à son érection ne fut avancée. Les sources comptables du début du XVIIe siècle rappellent le statut un peu particulier de l'horloge du Molard. En effet, alors que les gardes des horloges du pont du Rhône et de Saint-Pierre étaient salariés par la Seigneurie et considérés comme des «fonctionnaires», payés comme tous les autres par «quartiers», c'est-à-dire, tous les trois mois, le gardien de l'horloge du Molard semble avoir généralement échangé ses bons offices contre la jouissance de l'atelier et du logement aménagés dans la tour. En 1705, les frères Soubeyran, maîtres horlogers, furent mis en possession des locaux et procédèrent à une série d'améliorations du mouvement (source: la «Tour du Molard», d'Isabelle Brunier, dans l'ouvrage La Genève sur l'Eau). Photo prise le 19 décembre 2021 depuis la rue du Rhône. Coordonnées GPS: 46.204043, 6.148213 -
Huawei P30
© Photo: Laurent Francini

Geneve Conservatoire de Musique
GENÈVE - CONSERVATOIRE DE MUSIQUE (PLACE DE NEUVE)
Le Conservatoire de musique de Genève (CMG) est une école de musique et de théâtre à Genève, Suisse. Fondation de droit privé, elle est subventionnée par le Département de l'instruction publique du canton de Genève, ainsi que par la Ville de Genève. Fondé en 1835 par le financier et mécène genevois François Bartholoni (1796-1881), le Conservatoire de musique de Genève est la plus ancienne institution d’enseignement musical en Suisse et l'un des plus anciens conservatoires en Europe. Franz Liszt figure parmi ses professeurs au cours de la première année de son histoire. Le bâtiment de la place Neuve est construit entre 1856 et 1858 sur les plans de l'architecte français Jean-Baptiste Lesueur. Auparavant les cours se déroulaient dans le bâtiment de l'ancien Casino de Genève (actuellement, 3 rue de l'Évêché). L'ancienne maison Hentsch, à la Cour de Saint-Pierre, fut racheté par la Société de musique de Genève fondée en 1924 (source: Wikipedia). Photo prise depuis la place de Neuve le 1er janvier 2002. Coordonnées GPS: 46.200693, 6.142981 - Huawei P30
© Photo: Laurent Francini

Palais Eynard Geneve
GENÈVE - PALAIS EYNARD
Le Palais Eynard est un bâtiment de style néo-classique situé à Genève (Suisse). Bâti entre 1817 et 1821, il abrite les bureaux du conseil administratif de Genève ainsi que ceux de certains services de l'administration municipale, dont les archives de la ville. Le palais est construit à l'extérieur des anciens murs d'enceinte de la vieille-ville, face au parc des Bastions, sur l'emplacement du bastion Bourgeois. La construction du palais est planifiée dès 1816 par le financier et philhellène Jean-Gabriel Eynard, qui revient alors à Genève après avoir fait fortune en Italie, et son épouse Anna Lullin de Châteauvieux issue de l'une des plus vieilles familles patriciennes de la cité. Mais l'idée de bâtir un palais au sein d'une ville encore fortifiée se heurte à une limite en termes de terrain disponible. Eynard doit donc négocier avec les autorités afin d'acquérir un espace à la limite des anciennes fortifications, zone pourtant soumise à des servitudes militaires... En savoir plus ici. Photo prise le 1er janvier 2022. Coordonnées GPS: 46.199133, 6.147560 - Huawei P30
© Photo: Laurent Francini

Geneve Corraterie
GENÈVE - RUE DE LA CORRATERIE
La rue de la Corraterie est une rue de Genève qui relie le quai de la Poste à la place de Neuve. Le nom de «corraterie» fait référence aux marchés aux chevaux qui se tenaient dans cette rue. Pendant les foires, le marché aux chevaux se tenait dans cette rue qui s'appelait Carreria corrateriae equorum. L'abréviation était indiquée. Le nom Corraterie peut s'appliquer aussi bien au courtage proprement dit qu'à la course des chevaux. Au XVIIe siècle, le premier manège genevois s'établit à cet endroit et les premiers maîtres d'équitation, en même temps maquignons, étaient appelés des «corratiers». Photo prise le 1er janvier 2022. Coordonnées GPS: 46.203643, 6.143101 - Huawei P30
© Photo: Laurent Francini



Cliquez sur la dernière photo pour revenir en haut de cette page et... à bientôt pour la suite!