Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Ma région
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
Vous êtes à la page 4. Retour aux pages 1 - 2 - 3. La suite ici: 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 |


Les Eyzies de Tayac
LES EYZIES-DE-TAYAC - DORDOGNE
Les hommes ont maintenu ici une occupation et des activités à travers les âges; paléolithique, néolithique, Guerre de Cent Ans, développement de l’agriculture, période industrielle, «invention» de la «science Préhistoire», mise en place du tourisme… Ce beau village se présente comme «Capitale Mondiale de la Préhistoire». Le tourisme local est d'ailleurs né dès les premières découvertes archéologiques. C’est ici que s’est construite la préhistoire en tant que science, qu’ont illustrée les noms de Peyrony, Lartet, Capitan, des abbés Breuil et Glory; ici qu’a été découvert l’Homme de Cro-Magnon; ici que l’on trouve les merveilles mondiales de l’art pariétal, dont la dernière grotte ornée polychrome ouverte au public: Font de Gaume. C’est aux Eyzies qu’est implanté le Musée National de Préhistoire, référence absolue pour le paléolithique supérieur et dont les collections proviennent en grande partie des sites et des gisements de la vallée de la Vézère si riche de sa préhistoire. Photo prise le 17 juin 2009
.
© Photo: Laurent Francini


Beaufort
BEAUFORT-SUR-DORON - SAVOIE
Une vue typique de Beaufort-sur-Doron, dans le Beaufortain. De très vieux ponts enjambent le Doron; certains habitants aménagent les rives en y plantant de petits jardins très décoratifs et en y installant tables et chaises! Espérons que, lors des crues inévitables de ce genre de rivière, ils soient prévenus assez tôt pour se mettre au sec! Photo prise le 5 mai 2009.
© Photo: Laurent Francini


Rocher de Saint-Julien
LE ROCHER DE SAINT-JULIEN À BUIS-LES-BARONNIES - DRÔME
Au-dessus de Buis-les-Baronnies, le rocher de Saint-Julien, une lame calcaire verticale haute de 80 à 120 m d'altitude, tranche sur le bleu azur du ciel. Des genévriers tentent de s’y accrocher. En contrebas, chêne vert en adret, buis et amélanchier à feuilles ovales en ubac, couvrent les pentes boisées. Les oliviers complètent le paysage dès les premiers contreforts. Ce site est incontournable pour tous les adeptes de la grimpe! Photo prise le 23 avril 2009 depuis une petite route au départ de Buis-les-Baronnies.
© Photo: Laurent Francini


Sarlat
SARLAT - DORDOGNE
Sarlat, en Dordogne (env. 10000 hab.). Superbe ville du Périgord, Sarlat-la-Canéda abrite tous les ans depuis 1991 un festival du film. Plusieurs y ont été tournés, notamment Les Duellistes, de Ridley Scott, Jeanne d'Arc, de Luc Besson, Les Misérables, de Robert Hossein, ou encore La Fille de d'Artagnan, de Bertrand Tavernier. Photo prise au centre-ville le 18 juin 2009.
© Photo: Laurent Francini


Saint_Front_Perigueux
PÉRIGUEUX - DORDOGNE
La cathédrale Saint-Front à Périgueux. Construite au XIIe siècle dans un style mêlant influences romane et byzantine, la cathédrale est nommée d'après saint Front, légendaire évangélisateur de la région au IIIe siècle et dont les reliques reposaient jusqu'en 1575 dans la cathédrale. Elle a été inscrite en 1998 au Patrimoine Mondial de l'Humanité, dans le cadre des Chemins de Compostelle. Photo prise le 21 juin 2009.
© Photo: Laurent Francini


Malpasset
MALPASSET - VAR
Les ruines du barrage de Malpasset, à Fréjus. Le 2 décembre 1959, à 21 h 13, le barrage cède sous la poussée de 49 millions de tonnes d'eau. Une vague de 40 mètres va déferler dans la vallée du Reyran, semant mort et désolation. Vingt minutes plus tard, la vague, qui fait encore 7 mètres de haut, ravage Fréjus. On dénombrera 480 morts, dont 135 enfants, et 50 disparus. Construit pour que le département ne manque plus d'eau, afin de donner son essor à l'agriculture et au tourisme, le barrage voit le jour en 1952. Sa construction, émaillée de quelques problèmes (grève des ouvriers, expropriations difficiles) durera 2 ans. En raison du caractère versatile du Reyran, en étiage une grande partie de l'année, et de la présence d'une mine de spath fluor en aval, le barrage n'a jamais pu être rempli entièrement. Or, l'on sait que dans la vie d'un barrage, ce passage obligé est crucial... Les derniers jours de novembre 1959, un «coup de chavano» fait rage et le département est noyé sous des trombes d'eau. Le barrage se remplit dangereusement, des fuites et des résurgences apparaissent en aval... Alors que l'eau monte, le gardien du barrage, André Ferro, fait sa ronde à 18 heures, le 2 décembre. Il note alors R.A.S. (rien à signaler). Plus tard, il retourne au barrage et il voit avec effroi la situation d'urgence: l'eau n'est plus qu'à quelques centimètres du déversoir... Il prévient les autorités, qui décident d'ouvrir les vannes. Mais il est trop tard et le barrage est condamné. A 21 h 13, il éclate comme sous l'effet d'une bombe et provoque la plus grande catastophe civile du XXe siècle en France. Le jugement, qui a lieu en 1971, conclut que personne n'est à mettre en faute et que «la Nature s'est ingéniée à créer un véritable piège». Ce jugement, que je trouve personnellement scandaleux, est une atteinte à la mémoire des disparus. Mais la Nature – comme c'est pratique – ne saurait se défendre... Photo prise le 9 novembre 2009.
© Photo: Laurent Francini


Malpasset Reyran
MALPASSET - VAR
Le Reyran en contrebas des ruines du barrage. A cet endroit sont passés, le 2 décembre 1959, les flots en furie qui ont dévasté Fréjus. On peut voir, à l'arrière-plan, le pont de l'autoroute A8 dont les piliers ont été emportés cette nuit-là et, avec eux, 3 kilomètres de l'autoroute en construction. C'est pour ne pas endommager les piles du pont, alors en cours de fondations, que les ingénieurs responsables du barrage n'avaient pas osé ouvrir la vanne de délestage... Photo prise le 9 novembre 2009.
© Photo: Laurent Francini


Nyons pont roman
NYONS - DRÔME
Le Pont Roman à Nyons. De pur style roman, enjambant l'Eygues (ou Aygues), il a été construit entre 1341 et 1409 selon les plans des frères pontifes (des religieux). Il fut inauguré l'année de son achèvement par l'évêque de Vaison. Il relie les deux rives de l'Eygues et était bien gardé par une redoute élevée à chaque extrémité et la tour du péage qui occupait le centre du pont, classé monument historique depuis 1964. Avec son arche unique de 43 mètres, il s'élève à plus de 18 mètres et c'est le second pont de France (après celui de Ceret) de qualité aussi pure. Photo prise le 8 novembre 2009.
© Photo: Laurent Francini


Saint Raphael Basilique
SAINT-RAPHAËL - VAR - BASILIQUE NOTRE-DAME-DE-LA-VICTOIRE
C'est au milieu du XIXe siècle qu'a été édifiée cette basilique, en commémoration de la victoire de la Sainte Ligue Chrétienne lors de la bataille de Lépante contre les Turcs Ottomans en 1571. Ce très vaste édifice de style néo-byzantin est la dernière église en France à avoir été élevée au rang de Basilique par Jean Paul II en janvier 2004. Lorsqu'on voit sa situation actuelle dans la ville, on se demande quel peut être le bachi-bouzouk qui a autorisé la construction d'un immeuble juste devant. Vraiment navrant... Photo prise le 10 novembre 2009.
© Photo: Laurent Francini


Villa Aurelienne
LA VILLA AURÉLIENNE À FRÉJUS - VAR
À un kilomètre du centre, au nord-est de Fréjus, la Villa Aurélienne se dresse au cœur d’un superbe parc de 22 hectares, caractérisé par sa végétation de type méditerranéen et qui abrite de superbes vestiges de l’Aqueduc Romain. D’une superficie de 1700 m2, cette belle demeure de style palladien a été construite au cours des années 1880 par J. H. Crawford et acquise en 1913 par la famille Schweisguth. Devenue propriété de la Ville le 14 octobre 1988, cette villa, inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, a été rénovée dans l’esprit de la fin du XIXe siècle sur le modèle de la Renaissance Italienne. Labellisée par le Conseil Général du Var, la Villa Aurélienne est devenue un lieu plus particulièrement consacré aux expositions photographiques. Elle accueille également des manifestations culturelles de qualité, concerts, conférences, colloques, etc. Parallèlement, la villa est utilisée par la municipalité comme lieu de réception et d’accueil des hôtes de marque. Je viens toujours dans ce parc lorsque je séjourne à Fréjus, soit pour y admirer les plantes, soit pour y chercher des champignons! Photo prise le 9 novembre 2009.
© Photo: Laurent Francini


Thalasso
PORT-FRÉJUS - VAR
Le centre de thalassothérapie de Port-Fréjus. Je viens ici très régulièrement depuis 1996, je vous recommande ce centre très convivial et d'où l'on ressort en pleine forme! Je profite de ces semaines de remise en forme pour parcourir la région à la recherche des fleurs méditerranéennes, le littoral varois est à ce titre extrêmement riche et varié. Photo prise le 8 novembre 2009.
© Photo: Laurent Francini

Cliquez sur la dernière photo pour remonter au sommet de cette page. A bientôt pour la suite!