Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Ma région
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
Vous êtes à la page 17. Retour aux pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 -


Moustiers
MOUSTIERS-SAINTE-MARIE - ALPES DE HAUTE-PROVENCE
Moustiers-Sainte-Marie (Mostiers Santa Maria en provençal selon la norme classique et Moustié-Santo-Mario selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Ses habitants sont appelés les Moustiérains. Blotti contre un escarpement rocheux, Moustiers est souvent comparé à une crèche avec son étoile suspendue dans le vide, et fait partie des plus beaux villages de France et du Parc naturel régional du Verdon. Au fond, on peut distinguer le lac de Sainte-Croix. Photo prise le 9 novembre 2014. Coordonnées GPS: 43.848906, 6.221506 - D90
© Photo: Laurent Francini

Oleron phare de Chassiron
PHARE DE CHASSIRON - ÎLE D'OLÉRON - CHARENTE-MARITIME
Le phare de Chassiron se situe sur la pointe nord de l'île d'Oléron, connue sous le nom de «bout du monde». Ce site se localise sur la commune de Saint-Denis-d'Oléron qui en a la gestion touristique depuis 1999. Depuis le mois d'avril 2007, le site de Chassiron a été entièrement réhabilité. En effet, les jardins ont été réaménagés et un musée a été crée au premier étage du phare. De plus, la maison des gardiens du phare, appelée «maison de la pointe» à été rénovée. Elle abrite aujourd'hui des expositions temporaires et des ateliers pédagogiques destinés à faire découvrir, aux enfants et aux adultes, les richesses du milieu marin. Le site se visite tous les jours de l'année. Photo prise le 4 juin 2014. Coordonnées GPS: 46.047279, -1.412051 - D90
© Photo: Laurent Francini

Barrage Mont Cenis
BARRAGE DU MONT-CENIS - SAVOIE
À près de 2000 mètres d'altitude, ce barrage d'une contenance de 315 millions de mètres cubes est la sixième plus grande retenue d'eau artificielle française. Il a été construit de 1963 à 1968. Le lac se déverse dans la Cenise (Cenischia en italien), qui elle-même se jette dans la Doire ripaire, affluent du Pô. Le lac fait donc partie du bassin versant du Pô. Le lac du Mont-Cenis est situé sur le passage le plus fréquenté au Moyen Âge entre la France et l'Italie, le col du Mont-Cenis, sur l'axe Lyon-Turin-Milan, alors que le col du Montgenèvre nécessitait un premier franchissement, celui du col du Lautaret et que le col du Petit-Saint-Bernard était plus haut de 107 mètres. Photo prise le 4 août 2013. Coordonnées GPS: 45.220326, 6.968318 - D90
© Photo: Laurent Francini

Oleron fortifications
ÎLE D'OLÉRON - CHARENTE-MARITIME - LES FORTIFICATIONS
La citadelle du Château-d'Oléron est un ouvrage militaire édifié de 1630 à 1704 afin de protéger la partie méridionale de l'île d'Oléron. Elle est l'un des principaux monuments historiques de la ville du Château-d'Oléron, dans le département de la Charente-Maritime, dans le sud-ouest de la France. La citadelle succède à un ancien château fort tombé en désuétude au début du XVIIe siècle. Édifiée sur l'ordre du cardinal de Richelieu à partir de 1630, elle est modernisée ultérieurement par le maréchal Vauban et devient l'un des éléments-clef du dispositif de défense du littoral atlantique. Elle demeure longtemps l'un des lieux d'entraînement et d'embarquement pour les soldats en partance vers la Nouvelle-France. Transformée en prison durant la Terreur, puis une nouvelle fois en 1870, elle est classée monument historique en 1929. Occupée par les allemands en 1940, elle est endommagée à la suite d'un bombardement le 17 avril 1945 (source: Wikipedia). Photo prise le 4 juin 2014. Coordonnées GPS: 45.883615, -1.189514 - D90
© Photo: Laurent Francini

Falaise grottes Matata
FALAISE ET GROTTES DE MATATA - MESCHERS-SUR-GIRONDE - CHARENTE-MARITIME
Les grottes de Matata sont situées dans la commune de Meschers-sur-Gironde, à une dizaine de kilomètres de Royan, en Charente-Maritime. Proches des grottes de Régulus, dont elles partagent de nombreuses caractéristiques, elles sont un site touristique de premier plan. Les grottes de Matata constituent un ensemble d'habitations troglodytiques aménagées dans des cavités naturelles au cours des siècles. Creusées dans de puissantes falaises calcaires qui dominent l'estuaire de la Gironde de près de trente mètres, elles sont un lieu emblématique du département de la Charente-Maritime. Disposées sur deux étages, elles forment un réseau de cellules auxquelles on accède par des couloirs et des escaliers. Au VIIIe siècle, les Sarrasins ont creusé, d'après la tradition, des silos dans les terrasses, encore visibles et qui servirent plus tard à cacher le sel de la contrebande afin de ne pas payer l'impôt de la gabelle. Des habitats traditionnels saintongeais ont été reconstitués, illustrant mannequins, meubles et ustensiles à l'appui, la vie de ceux qui ont vécu dans ces grottes au fil des siècles. Une salle a été convertie en un petit écomusée où sont présentés des fossiles, mais aussi des aquariums, où évoluent des espèces animales typiques de l'estuaire de la Gironde (notamment l'esturgeon, qui a longtemps donné le caviar de Gironde). Photo prise le 5 juin 2014. Coordonnées GPS: 45.553594, -0.957259 - D90
© Photo: Laurent Francini

Teide et Roque Cinchado
LE «ROQUE CINCHADO» ET LE TEIDE - TENERIFE - CANARIES
Le Teide est un volcan qui culmine à 3716 mètres d'altitude, sur l'île de Tenerife aux Canaries. Il constitue le point le plus haut de l'Espagne. Il est également le troisième plus grand volcan du monde depuis sa base, après le Mauna Loa et le Mauna Kea, à Hawaï. Sa forte activité éruptive, les coulées de lave très fluides et la proximité de zones densément peuplées ont décidé les volcanologues à l'inclure dans la liste des volcans de la Décennie. Photo prise le 18 janvier 2015. Coordonnées GPS: 28.224206, -16.631297 - D90
© Photo: Laurent Francini

Garachico
GARACHICO - TENERIFE - CANARIES
Garachico est une commune située dans le nord-ouest de l'île. La ville et le port de Garachico furent fondés juste après la conquête de Tenerife en 1496 par le banquier génois Christobal del Ponte. Au courant des XVIe et XVIIe siècles, Garachico devint le port le plus important de l'île. En 1646 cent personnes furent tuées et quarante bateaux furent coulés lors d'un glissement de terrain. La fin de la période faste de Garachico fut provoquée en 1706 par l'éruption d'un cratère secondaire du Teide, le mont Pico Viejo. Il n'y avait pas eu de morts mais la ville fut recouverte en grande partie de lave, le vignoble avoisinant fut détruit et le port fut rempli de lave. Après cet épisode, les marchands se sont déplacés à Puerto de la Cruz. Photo prise le 20 janvier 2015 depuis le belvédère «Mirador de Garachico». Coordonnées GPS: 28.362192, -16.763587 - D90
© Photo: Laurent Francini

Los Gigantes
LOS GIGANTES - TENERIFE - CANARIES
Acantilados de Los Gigantes («Falaises des Géants») sont un ensemble de falaises verticales sur la côte occidentale de l'île espagnole de Tenerife. Ce sont des murs verticaux atteignant une hauteur de 500 mètres en certains endroits. Elles sont constituées de basalte. À l'époque des Guanches, elles étaient dénommées «Mur de l'Enfer». La situation panoramique et la météo ont favorisé le développement d'infrastructures touristiques ces dernières années. La localité de Los Gigantes s'est développée dans les années 1960 suite à des investissements britanniques, bénéficiant notamment d'une plage de sable noir, des piscines naturelles et une marina. Près du village se trouvent divers complexes touristiques tels Playa de La Arena et Puerto de Santiago. Cette région se trouve à environ 125 kilomètres de la capitale de l'île Santa Cruz de Tenerife et à 45 kilomètres de l'aéroport international de Tenerife-Sud (source: Wikipedia). Photo prise le 20 janvier 2015. Coordonnées GPS: 28.240997, -16.838019 - D90
© Photo: Laurent Francini

Los Cristianos
LOS CRISTIANOS - TENERIFE - CANARIES
Los Cristianos, située à l’ouest de l’aéroport sud (Reina Sofía), est l’une des stations les plus populaires et les plus animées des Canaries. Les plages sont magnifiques, et le port propose des sorties de pêche, des croisières pour le plaisir, des sorties en bateau à fond de verre, des sorties de plongée, des ferries pour l'île voisine de La Gomera. C’était autrefois un ancien port de pêche qui, au cours des ans, a connu une expansion majeure, ce qui en fait un choix populaire pour une sortie agréable. De nombreux vacanciers séjournant dans des stations plus calmes visitent Los Cristianos pour l’animation, puis rentrent à leur hôtel... Photo prise le 19 janvier 2015. Coordonnées GPS: 28.046352, -16.715264 - D90
© Photo: Laurent Francini

San Sebastian hotel de ville
SAN SEBASTIÁN DE LA GOMERA - ÎLE DE LA GOMERA - CANARIES
L'hôtel de ville. San Sebastián de la Gomera est une municipalité de la province de Santa Cruz de Tenerife, dans les îles Canaries. Elle se situe dans l'est de l'île de La Gomera et est la principale ville de l'île. La ville possède un port commercial par lequel est passé Christophe Colomb lors de ses voyages vers le continent américain. Le lieu où se situait la maison de Colomb est maintenant un musée. Dans cette commune, on trouve La Torre del Conde (Tour du Comte) qui a été construite entre les années 1447 et 1450 par le Comte de la Gomera. Pendant une rébellion des autochtones de l'île, elle a servi de refuge pour les Espagnols. On trouve aussi à San Sebastián l'église de Nuestra Señora de la Asunción et l'Ermitage de San Sebastián. Photo prise le 19 janvier 2015 depuis la Plaza de las Américas. Coordonnées GPS: 28.090227, -17.109956 - D90
© Photo: Laurent Francini

San Sebatian Gomera Nuestra Senora de la Asuncion
SAN SEBASTIÁN DE LA GOMERA - ÎLE DE LA GOMERA - CANARIES - L’ÉGLISE NUESTRA SEÑORA DE LA ASUNCIÓN
Construite en plusieurs étapes, son origine remonte à une petite chapelle de boue et de pierres du XVe siècle. La façade, dont l'origine remonte au Portugal et au style dit «manuélin», montre une arche en accolade et des cordes entrelacées. Au XVIIIe siècle, elle a été agrandie par deux nefs. L'intérieur est un véritable musée d'art religieux, où l´on remarque des œuvres d'art des XVIe au XIXe siècles. Un intérêt particulier à la chapelle du Pilier, avec sa peinture murale faisant allusion à la bataille contre le pirate anglais Windham Charles en 1753. Photo prise le 19 janvier 2015. Coordonnées GPS: 28.092579, -17.111356 - D90
© Photo: Laurent Francini

Masca Tenerife
MASCA - ÎLE DE TÉNÉRIFE - CANARIES
Situé au nord-ouest, au pied des montagnes Teno, le petit village de Masca est l’un des endroits les plus pittoresques de l’île. Ce magnifique petit village peut être assez difficile à atteindre, notamment en raison de la route extrêmement sinueuse qui y conduit. Mais le voyage en vaut la peine: il vous emmène à travers des ravines profondes entrelacées avec la flore verte et luxuriante et des routes sinueuses en épingles à cheveux. Le paysage sur la route est à couper le souffle, et lorsque vous atteindrez Masca, vous serez époustouflé par la beauté naturelle de ce site magnifique. Jusqu’à récemment, Masca était pratiquement inconnu, mais aujourd'hui, il est devenu un centre d'attraction pour ceux qui visitent l’île. Le cadre du village est magique, et ses maisons sont perchées de manière précaire sur les flancs de formations rocheuses escarpées. C’est vraiment une destination de rêve pour un photographe... Photo prise le 23 janvier 2014. Coordonnées GPS: 28.305290, -16.840014 - D90
© Photo: Laurent Francini

Sete
SÈTE - HÉRAULT - VUE DEPUIS LE MONT SAINT-CLAIR
Haut de 183 m, le belvédère de Saint-Clair offre un panorama exceptionnel sur la mer, la ville quadrillée par ses canaux et construite autour de ses ports. Photo prise le 2 mars 2015. Voir un panorama. Coordonnées GPS: 43.402260, 3.685479 - D90
© Photo: Laurent Francini

Sete depuis Pierres Blanches
SÈTE - HÉRAULT - VUE DEPUIS LES PIERRES-BLANCHES
Au cœur de la ville, la forêt domaniale des Pierres-Blanches, avec ses 20 hectares de pinède, riche de 700 espèces végétales dont certaines très rares, offre de nombreux sentiers pédestres avec des vues extraordinaires sur la Méditerranée, l’étang de Thau et le lido, ce mince cordon littoral qui sépare l’étang de Thau de la mer Méditerranée. Par temps clair, vous apercevrez la chaîne des Pyrénées et le Mont Canigou. Photo prise le 3 mars 2015. Coordonnées GPS: 43.402658, 3.665587 - D90
© Photo: Laurent Francini


Cliquez sur la dernière photo pour remonter au sommet de cette page. Suite page 18...