Accueil | La Chanterelle de Ville-la-Grand | Les Russules | Les Autres champignons | La page du débutant | Botanique | Faune | Mes amis myco et bota | Liens utiles
Ma région
Accueil

Avertissement

NEWS

Chanterelle

Russules

Autres

Page Debutant

Botanique

Faune

Dossiers

Ma Region

Ailleurs

Billets humeur

Liens utiles
Vous êtes à la page 6. Retour aux pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5. Suite ici: 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 -


Riquewihr
RIQUEWIHR - ALSACE
Peut-être un des plus jolis villages d'Alsace, mais sans doute aussi un des plus visités. Lorsque vous irez par exemple au moment de Pâques ou de Noël, il vous faudra jouer des coudes pour flâner dans ces superbes ruelles... La rançon du succès, avec cependant de bonnes compensations: magnifiques maisons anciennes, caveaux, restaurants fort accueillants, winstubs, magasins superbes et décorations du meilleur goût... Photo prise le 29 mars 2010.
© Photo: Laurent Francini


Kaysersberg Hassenforder
KAYSERSBERG - ALSACE
Le restaurant de l'ancien coureur cycliste Roger Hassenforder. Né le 23 juillet 1930 à Sausheim, en Alsace, Roger Hassenforder a remporté de nombreuses victoires entre 1953 et 1959 et il était presque l'égal des plus grands. «La classe à l'état pur», disait de lui Félix Lévitan, directeur du Tour de France. S'il était un coureur brillant et plein de panache, il a surtout marqué le monde du cyclisme par ses quatre cents coups, ses facéties, son extravagance. Ce tempérament anti-conformiste qui le situait, d'après Pierre Chany, entre Louison Bobet et Fernand Raynaud, a eu une extraordinaire popularité auprès du public qui le fit ainsi entrer dans la légende du cyclisme. Après sa carrière sportive, il a ouvert un restaurant renommé à Kaysersberg, en Alsace, qui est tenu aujourd'hui par une famille suisse (source: Wikipedia). Photo prise le 29 mars 2010.
© Photo: Laurent Francini


Turckheim vue ensemble
TURCKHEIM - ALSACE
Turckheim est située dans la vallée de la Fecht, en aval de Munster, et non loin de la ville de Colmar, chef-lieu du Haut-Rhin. Le village fait partie administrativement du canton de Wintzenheim et de l'arrondissement de Colmar. Ses habitants sont appelés les Turckheimiens. La commune est située sur la route des Vins d'Alsace, elle est également l'une des quinze étapes de la Route verte. Les fortifications de la vieille ville de Turckheim ont été construites sous une forme triangulaire. Les remparts sont percés de trois portes qui permettaient l'entrée dans la ville par des ponts-levis qui enjambaient le fossé dont il reste quelques vestiges. La porte de France est l'entrée principale de la ville et est orientée plein sud. La porte du Brand à l'est tient son nom de la colline qui la surplombe et la porte de Munster est, elle, orientée vers l'ouest en direction de la vallée de Munster (source: Wikipedia). Photo prise le 30 mars 2010.
© Photo: Laurent Francini


Beaufort sur Gervanne
BEAUFORT-SUR-GERVANNE - DRÔME
Situé à 15 kilomètres de Crest, ce petit village tranquille est un haut lieu de l'orchidophilie drômoise. Durement touché durant la dernière guerre, Beaufort-sur-Gervanne a été bombardé les 22 et 28 juin 1944 puis incendié le 27 juillet par les Allemands, en raison de la participation de quelques habitants aux maquis du Vercors. Le seul hôtel, l'hôtel du Midi, est tenu par un très sympathique couple de Fribourgeois, accueillants et aux petits soins pour leurs hôtes. D90 – Voir ici un panorama de la région entre Beaufort-sur-Gervanne et Gigors-et-Lozeron.
© Photo: Laurent Francini


Combe Saint Genis Drome
DRÔME
La Combe Saint-Genis près de Rochefort-Samson, dans la Drôme. La commune est située au pied des monts du Matin, entre les villages de Beauregard-Baret au nord et Barbières au sud. La ville de Romans-sur-Isère se trouve à 14 km au nord-ouest de Rochefort-Samson, Chabeuil à 15 km au sud-ouest et Valence à 31 km à l'ouest. La Combe Saint-Genis est un petit paradis pour les amateurs d'orchidées et les efforts faits par le promeneur pour y parvenir sont amplement récompensés! Photo prise le 10 mai 2010. D90
© Photo: Laurent Francini


Sommieres pont romain
SOMMIÈRES - GARD
Le pont romain à Sommières, dans le Gard. Ce pont, qui enjambe le Vidourle, fut construit au Ier siècle par l'Empereur Tibère afin de relier Nîmes à Toulouse. Il était initialement constitué de dix-sept arches pour une longueur totale de cent quatre-vingt-neuf mètres. Ses dimensions étaient suffisantes pour enjamber le lit «normal» du fleuve et assurer la liaison entre les deux rives, malgré les nombreuses crues du capricieux cours d'eau. Sommières fut érigée au Xe siècle en partie sur le pont (dont il ne reste aujourd'hui que 7 arches), à même le lit du fleuve, ce qui explique les nombreuses inondations dont est victime la ville lors des débordements du Vidourle (source: Wikipedia). De nos jours, il semblerait que l'on n'ait pas encore retenu la leçon... Photo prise le 12 juin 2010. D90
© Photo: Laurent Francini


Sommières, le Vidourle
SOMMIÈRES - GARD
Le Vidourle en aval du pont romain. Ce cours d'eau paraît très sage lorsqu'on l'observe ainsi, presque au plus bas de son niveau, avec ses bancs de graviers et ses paisibles canards. Mais lorsque l'orage gronde, les trombes d'eau qui s'engouffrent dans son lit tout au long de la vallée le font monter de plusieurs mètres en quelques dizaines de minutes! Il passe alors par-dessus le quai, grimpe à l'assaut de la route qui le borde (à l'extrême gauche sur la photo) et parvient jusqu'à 3 mètres et plus au-dessus du niveau des rues! Photo prise le 12 juin 2010. D90
© Photo: Laurent Francini


Abbaye Saint Julien Salinelles
SALINELLES - GARD
L'Abbaye de Saint-Julien à Salinelles, près de Sommières. Eglise romane flanquée d'un petit cimetière abrité dans un cadre bucolique, cette abbaye offre aux promeneurs un charmant spectacle. On peut remarquer qu'elle est constituée de deux bâtiments, une chapelle du XIe siècle du côté nord et, au sud, une chapelle qui ne fut édifiée qu'un siècle plus tard. Ayant bénéficié d'une restauration efficace, ce joli bâtiment accueille, à la belle saison, expositions et concerts estivaux. Photo prise le 14 juin 2010. D90
© Photo: Laurent Francini


Sommieres place Jean Jaures
SOMMIÈRES - GARD
La place Jean-Jaurès. Cette très jolie petite place au centre du village est très fréquentée dès que les beaux jours arrivent. Ses arcades et ses petits magasins sympathiques en font un endroit où il fait bon faire une halte pour déguster une glace maison, par exemple, un des meilleurs glaciers de la ville y abritant son échoppe... Essayez de vous rendre compte que, lors des «Vidourlades» (débordements impétueux du Vidourle), l'eau monte ici jusqu'à près de 3 mètres au dessus du niveau des pavés! Photo prise le 12 juin 2010. D90
© Photo: Laurent Francini


Sauve
SAUVE - GARD
Le village médiéval de Sauve (Gard). Village de caractère au pied des Cévennes entre mer et montagne, cette cité, fière de son passé, a su garder son aspect historique et attirer de nombreux artistes et artisans d'art. Sauve a toujours été très célèbre pour ses fourches (fabriquées avec le bois du micocoulier, «micoucoule» qui voulait dire petite baie noire, comme les fruits du même arbre), ainsi que ses cerises dont les arbres étaient plantés dans la Mer des Rochers. Visité par de nombreux touristes en été, Sauve ne connaît actuellement plus de vie arboricole, agricole ou toute autre activité humaine qui fourmillait auparavant. Photo prise le 14 juin 2010 depuis le vieux pont romain enjambant le Vidourle. D90
© Photo: Laurent Francini


Sauve vieilles maisons
SAUVE - GARD
Vieilles maisons à Sauve (Gard), en bordure du Vidourle. N'étaient ces tuyaux de chéneaux, qui défigurent les façades, on pourrait trouver un certain charme à ces antiques murailles. Le temps malheureusement très couvert de cette journée renforce encore l'austérité apparente de ces constructions. Photo prise le 14 juin 2010. D90
© Photo: Laurent Francini


Meze parc dinosaures
MÈZE - HÉRAULT
Le Parc des Dinosaures à Mèze (Hérault). Le plus grand Musée-Parc d’Europe consacré aux Dinosaures, situé au cœur d’un gisement paléontologique exceptionnel. Un extraordinaire voyage dans le temps, des reconstitutions superbes, des panneaux explicatifs et des vitrines fort bien réalisés. Ici, un spinosaure. Photo prise le 11 juin 2010.
© Photo: Laurent Francini


Jardin Montpellier
MONTPELLIER - LE JARDIN DES PLANTES
Le plus ancien jardin botanique de France. Créé en 1593 sous Henri IV, il devait permettre aux élèves la Faculté de Médecine de se familiariser avec les plantes médicinales. Pierre Richer de Belleval, premier directeur du jardin, y présenta les premières collections. Les plus grands botanistes sont venus étudier dans ses allées.  Il abrite une grande variété d'espèces rares et tropicales et demeure la propriété de la Faculté de Médecine. Aujourd'hui classé, ce grand jardin conserve sa fonction scientifique, mais offre également un cadre de verdure romantique incomparable pour tous les visiteurs. Néanmoins, lors de sa visite, nous avons été un peu déçu par la vétusté des panneaux informatifs placés (ou pas...) à côté des plantes, ainsi que par l'entretien parfois très approximatif de certains massifs... Photo prise le 10 juin 2010.
© Photo: Laurent Francini

Cliquez sur la dernière photo pour remonter au sommet de cette page. A bientôt pour la suite!